Mercredi 12 Décembre 2018

Rubrique Entreprises

Vendredi sombre pour Samsung : son patron a été mis aux arrêts

Vendredi sombre pour Samsung : son patron a été mis aux arrêts

Le "Choi Gate" pourrait avoir raison de Jay Y. Lee, patron de Samsung. Il a été incarcéré dans une affaire de trafic d’influence qui est sur le point de coûter son poste à la présidente en exercice de la Corée du Sud. Park Geun-hye a d’ailleurs été provisoirement suspendue de ses fonctions.

Il est tombé… seul

Alors que les enquêtes menées jusqu’ici semblaient être dirigées vers deux autres personnes en plus de Jay Lee, on apprend que le tribunal qui a jugé le patron de Samsung, selon un article de Reuters, a "refusé d’émettre un mandat d’arrêt à l’encontre de Park Sang-Jin", le président de Samsung Electronics. Pour rappel des faits, le président de Samsung a été accusé de trafic d’influence dans l’environnement immédiat de la présidence. Il aurait promis un somme de 43 milliards de wons à une entreprise et à des fondations dont la confidente de la présidente de la Corée du Sud Choi Soon-Sil est la fondatrice. Il est aussi accusé d’avoir financé la carrière en équitation de la fille de Choi, qui a d’ailleurs été arrêtée elle aussi au Danemark sur demande des autorités coréennes.

Samsung s’enfonce en bourse

La mise aux arrêts du patron de Samsung a eu un incident dégradant, sans grande surprise sur la valeur des actions et du titre de la société en bourse. Samsung Electronics perdait 0,42% de sa valeur vendredi dernier en même temps que le titre Samsung C&T perdait aussi 1,98% de sa valeur. Le plus gros fournisseur de smartphones et de téléviseurs écrans plats au monde est donc en difficulté, dans son propre pays.

Quand Samsung essaie de résister

Il faudra quand même que la société fonctionne sans sa tête dirigeante. On apprend, selon les déclarations d’un agent de la prison où Jay Lee est détenu, que sa cellule contient un téléviseur et un bureau. Mais est-ce qu’il sera possible à l’homme de gérer efficacement ses affaires depuis une cellule ?

Chez Samsung, il est convenu de passer momentanément les commandes à Choi Gee-Sung qui est le mentor et le second de Jay Lee. C’est lui qui, en attendant que cette affaire soit tirée au clair et que le patron de Samsung soit libéré, va gérer les affaires courantes de la société. "Choi est très expérimenté et a fait du bon travail. Il est le mieux placé pour gérer les affaires au niveau du groupe en l'absence de Lee", a déclaré un des responsables de la société. Ce qui laisse entendre qu’ils ont une totale confiance en lui. Samsung pour le moment nie en bloc toutes les accusations portées contre lui et dit faire de son mieux pour prouver l’innocence de Jay Lee.

Vendredi 17 Février 2017 La Rédaction