Rubrique Management

SWARM : Découvrez cette nouvelle tendance du management 4.0

SWARM : Découvrez cette nouvelle tendance du management 4.0

Le management 4.0, voilà qui inspire de plus en plus d’entreprises à la vision futuriste. C’est celui qui caractérise les entreprises de nouvelle génération qui font la part belle à l’innovation, franchissant les frontières entre l’harmonie et la démocratie, permettant d’aboutir au concept d’harmocratie. Le management 4.0 promeut donc une organisation favorable à l’interconnexion entre les employés et les machines. Face à cela, le SWARM s’impose comme la tendance du moment. De quoi s’agit-il ? Découvrez plutôt !

Le SWARM, parlons-en !

Le concept de management 4.0 repose essentiellement sur une organisation très dynamique permettant de travailler de façon efficiente et d’obtenir des résultats probants. C’est justement des principes que prône le SWARM.

Littéralement, SWARM veut dire « essaim d’abeilles ». En situation réelle, on parlera plutôt d’essaim d’êtres humains dans un contexte de travail en entreprise. Le système fait en sorte d’installer un système managérial à la fois très autonome, mais au sein de laquelle les membres de l’essaim sont dans une cohésion, une complémentarité et une synchronisation parfaites.

En réalité, le SWARM n’est autre qu’une organisation managériale reposant sur la transparence et l’ouverture. Elle permet aux entreprises de mieux relever le défi organisationnel et managérial qu’impose le 4.0. C’est une organisation au sein de laquelle la performance reste collective et est obtenue par cet essaim.

Dans la pratique, une entreprise qui déploie les principes du SWARM déploie 20 % de ses employés dans un système de relations horizontales. Cela implique une liberté d’auto-organisation sur les plans informationnels, sociaux et cognitifs. Pour ce faire, cette organisation repose sur plusieurs compétences transversales à savoir la coopération, la communication, la créativité, l’esprit critique, etc.

Voilà qui ne laisse pas indifférent un chef d’entreprise qui souhaite déployer un management efficace. Encore faut-il connaître les principes de l’organisation SWARM.

Un système, deux principes

Le SWARM est un système bicaméral et à ce titre, il fonctionne selon deux principes bien distincts. En quoi consiste-t-il ?

Principe n°1 : Le partage de la charge de travail

Selon le principe du SWARM, il s’agit d’un système ouvert à tous ceux qui souhaitent participer à la charge de travail. Dans le système SWARM, les éléments du travail sont répertoriés sur une liste publique. Tout ce que les collaborateurs ont à faire est de choisir la tâche qui leur convient le plus, sans avoir à demander la permission à un supérieur hiérarchique.

Cette organisation est faite pour les employés ayant la volonté de participer à l’atteinte d’un objectif selon ses propres moyens et sa propre méthodologie. Certains travaux ont beau être doublement exécutés, ils permettent d’aboutir à des solutions diverses qui seront testées parallèlement.

De cette façon, l’essaim découvre les solutions qui fonctionnent le plus et celles qui fonctionnent moins, et ce, très rapidement. Le travail se fait donc via un processus évolutif et interactif, fait d’essais et d’erreurs, à l’issue duquel on s’améliore en permanence sans avoir besoin d’être supervisé.

Principe n°2 : La transparence

Ce n’est un secret pour personne que le SWARM est une organisation transparente. Étant donné qu’il s’agit d’un système de performance collective, il est important de créer une relation de confiance entre tous les membres de l’essaim. Pour cela, il y a une volonté de jouer la carte de la transparence sur les dossiers, qu’ils soient financiers ou stratégiques.

Par conséquent, tout le monde peut avoir accès aux informations et prendre part aux discussions au sein de l’organisation. Il n’y a que dans de très rares cas qu’il y a des secrets. Généralement, ils sont destinés à protéger la vie privée des membres de l’essaim.

Pourquoi la transparence ? Tout simplement parce qu’elle permet de mettre à plat les tensions. Toutes les informations étant à la disposition de tout le monde et du fait de l’absence d’intermédiaire, il n’est pas possible qu’elles soient déformées ou fragmentées. Cela empêche certains membres de développer des objectifs contraires à ceux que poursuit l’essaim dans son ensemble.

Quel pourrait être l’intérêt du SWARM ?

Une meilleure collaboration et une décentralisation du travail sont les résultats du déploiement d’une organisation SWARM. En cela, ce type d’organisation s’oppose totalement à une organisation fonctionnant sur la base d’une hiérarchisation traditionnelle.

Pour aller un peu plus dans les détails, on peut dire que le SWARM présente 3 avantages de taille, à savoir :

  • la scalabilité : il s’agit de la capacité d’une structure à fonctionner indépendamment de sa taille. Grâce à l’organisation SWARM, votre entreprise peut donc tourner sans vous, qu’il s’agisse d’une PME de 30 personnes ou d’une firme de 500 employés ;
  • le parallélisme : c’est un principe permettant de faire faire le même travail par différentes personnes à deux endroits différents et d’obtenir le même résultat ;
  • la résistance aux blocages : le système étant totalement décentralisé et basé sur une organisation autonome, personne n’est indispensable. En cas d’indisponibilité ou de blocage, vous pouvez facilement positionner un remplaçant pour permettre au système de continuer à tourner.

Vendredi 17 Janvier 2020 La Rédaction