Rubrique Entreprises

Sequoia Capital : l'usine a success story

Sequoia Capital : l'usine a success story

Apple, Google, Yahoo, Zappos, Oracle, Cisco, YouTube, EBay, PayPal, à part leur succès, ces entreprises ont quelque chose d’autre en commun. Elles ont toutes été financées par Sequoia Capital. Et elles ne sont pas les seules. Sequoia Capital a également financé la plupart des success stories de l’internet. Qui sont ces faiseurs de champions qui semblent changer en or tout ce qu’ils touchent, et surtout, comment font-ils?

Il y deux principaux types de grandes entreprises. Celles qui tirent leurs richesses de leurs propres réussites et celles qui la tirent de la réussite des autres. Dans la deuxième catégorie, Sequoia Capital est l’une des grandes pointures rencontrées. Ce succès a pour moteur la combinaison de plusieurs facteurs.

Portefeuille de Sequoia Capital

Fondée en 1972 par Don Valentine à Menlo Park, Sequoia Capital est une société de capital risque qui s’est spécialisée dans le suivi des entreprises de nouvelles technologies. Elle a, par conséquent, investi dans plusieurs domaines parmi lesquels la finance, la santé, l’internet, le mobile, la technologie, l’externalisation et l’énergie. E-loan, Merlin, PayPal, Square, Think Finance, Futur advisor, Acton, CV Therapeutics, Oxford Health, eCardio, SV Bio, TheraSense, Health Catalyst, Sunrun, SynapSense, YouTube, Aruba, Zappos, Yahoo, A123 Systems, Achetes power, C12 Energy, Dropbox, Evenbrite, Electronic Arts, Cypress, Flextronic, Drawbridge, Google, Cisco, Apple, Atari, Instragram, LinkedIn, Gamefly, Oracle, Bubbly, Duck Duck Moose, Houzz, Karma, Kiwi , InfoBlox ou Xoom sont quelques unes des nombreuses entreprises dans lesquelles Sequoia Capital a investi. Ses investissements à eux-seuls constituent près du cinquième de la valeur du NASQAD, faisant d’elle l’une des sociétés de capital risque les plus importantes de la Silicon Valley.

Le profil gagnant chez Sequoia

Les entreprises éligibles au financement de Sequoia Capital sont choisies de façon très minutieuse. Leurs fondateurs sont généralement des personnes qui, bien que défavorisés par leurs conditions initiales, ont eu la conviction et le courage nécessaires pour croire assez en une idée, improbable la plupart du temps, pour la mettre en place. Créatifs, résolus, déterminés infatigables, penseurs indépendants, releveurs de défis, combattants, tels sont les qualités que recherche Sequoia Capital chez les fondateurs de ses entreprises partenaires. Premiers entrepreneurs de leurs familles ou enfants d’immigrés, tous ces fondateurs font preuve d’un exceptionnel désir de réussir qui est l’une des principales qualités recherchées par Sequoia. Cette dernière en entraîne une autre, le désir de pérennité qui permet à l’investisseur d’être sûr de pouvoir être actionnaire pendant les dix ou quinze ans suivant l’investissement. Le passé compte peu pour cet investisseur qui n’hésite pas à prendre pour partenaires des entreprises sortant tout juste d’un coup dur, car conscient de l’importance de la force et de la résilience surtout face aux difficultés.

La philosophie de la société

Sequoia Capital travaille fondamentalement à aider les entreprises qu’elle finance à réussir, raison pour laquelle elle se voit plus comme un partenaire que comme un investisseur. Pour cela, une vraie politique de développement est mise en place avec elles, et les moyens aussi bien financiers que matériels et humains sont mis à leur disposition. Plus important, la politique de Sequoia Capital consiste à rendre les entreprises capables de réussir toutes seules en leur permettant d’acquérir les compétences qui leur manquent pour le faire. Professionnelle jusqu’au bout des doigts, Sequoia s’engage totalement dans la réussite de chaque entreprise qu’elle prend comme partenaire, tout en restant le plus discret possible. Cette société ne siège par exemple dans aucun des conseils de ses sociétés partenaires. Elle évite toute mise en scène ou exposition inutile, se concentrant sur le travail d’équipe dans les conditions de travail où l’individu est presque inexistant ; tout le monde étant partenaire pour l’atteinte d’un objectif donné.

Lundi 24 Février 2014 La Rédaction