Rubrique Entreprises

Samsung passe à la vitesse supérieure face aux déboires de Huawei

Samsung passe à la vitesse supérieure face aux déboires de Huawei

Huawei a du mal à sortir de la tourmente, depuis que ses équipements électroniques sont soupçonnés de servir de matériels d’espionnage pour Pékin. Samsung compte profiter de cette mauvaise passe du géant chinois pour passer à l’attaque avec son département d’équipementier télécoms.

Concurrencer les leaders du secteur

Depuis plusieurs années, Samsung déploie des efforts considérables pour concurrencer les meilleurs du secteur de la fourniture d’équipements télécoms et réseaux. Le groupe veut désormais tutoyer les groupes comme Nokia, le voisin chinois Huawei ou encore Ericsson. Et pour se donner les moyens d’y arriver, le leader sud-coréen de l’électronique a récemment renforcé son effectif au sein de son département consacré aux équipements réseaux. Il a ainsi effectué un important transfert d’employés et de hauts cadres du département de la téléphonie mobile vers celui des infrastructures réseaux. Les efforts de Samsung semblent être remarqués, puisque le réseau Orange compte cette année effectuer en France ses premiers essais sur la téléphonie mobile 5G avec Samsung, plutôt que Huawei son principal équipementier. Une source proche de la firme de Séoul affirme d’ailleurs que Samsung Electronics prépare en ce moment précis une importante armada offensive sur l’ensemble du vieux continent.

Ligue contre Huawei

Victime de soupçons d’espionnages jusqu’ici non prouvés, le géant chinois Huawei est en perte de vitesse sur le marché de la fourniture d’équipements télécoms. Même s’il reste le leader mondial dans le domaine (28 % du marché), les mesures de restriction et les récents doutes d’espionnage des USA, de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie pourraient jeter du discrédit sur sa réputation au point de réduire son expansion dans plusieurs pays occidentaux. Washington met, en outre, ses alliés sous pression afin qu’ils cessent tout partenariat avec Huawei. D’après diverses sources, l’Union européenne envisage des propositions qui auraient pour finalité l’exclusion des équipements du géant chinois pour la 5G mobile. Samsung Electronics compte bien en profiter pour enregistrer une forte croissance (surtout que ses ventes de puces électroniques et de téléphones mobiles de dernière génération ont chuté) et s’ériger en acteur incontournable sur le marché de la 5G. Le groupe compte, à cet effet, investir les trois prochaines années une somme de 22 milliards de dollars dans le domaine de la 5G ainsi que dans d’autres secteurs comme les composants électroniques pour les véhicules, l’intelligence artificielle ou encore la biopharmacie.

Samsung en quête de pôles de croissance

Samsung est actuellement en négociation avancée avec plusieurs opérateurs dont Reliance Jio en Inde pour adapter son réseau mobile à la 5G et Verizon, AT&T, de même que Sprint en Amérique, en vue de les équiper d’infrastructures réseaux 5G. En outre, plusieurs opérateurs asiatiques, coréens et nippons notamment, se sont associés à Samsung en vue d’une solide croissance. Il faudra, néanmoins, que Samsung recrute plusieurs ingénieurs en logiciel pour réaliser ses ambitions dans le secteur des équipements télécoms. Emmené à se prononcer sur l’offensive dont le groupe de Lee Kun-hee fait depuis peu montre dans ce domaine, Huawei a vivement salué cette concurrence en pleine émergence.

Lundi 18 Février 2019 La Rédaction