Dimanche 16 Décembre 2018

Rubrique Technologie

Samsung autorisé à essayer ses voitures autonomes en Californie

Samsung autorisé à essayer ses voitures autonomes en Californie

Après le géant Apple, c’est au tour de son concurrent Samsung de faire ses tests de véhicules autonomes. C’est dans l’Etat de Californie que cette autorisation a été délivrée, quatre mois après celle donnée à Apple. Mais des tests avaient déjà eu lieu quelques mois auparavant sur le territoire coréen, pays où se trouve le siège de Samsung.

Plus intéressé par le développement de logiciels

En mai, Samsung avait donc procédé au test d’une voiture autonome. Celle-ci avait la particularité d’être équipée de capteurs et de logiciels capables de gérer entièrement la prise en main complète du véhicule. C’est donc le même type d’engin qui sera mis à l’épreuve dans les prochains jours en Californie sur le territoire américain.
 
Déjà pionniers dans bien des domaines comme les smartphones, les écrans TV et l’électroménager entre autres, on se demande si la marque compte aussi s’imposer dans le secteur de la production de voitures autonomes. Là-dessus Samsung semble un peu plus clair d'après ce que rapporte Reuters : « Samsung assure n‘avoir aucune intention de se lancer dans la construction automobile mais dit être intéressé par les technologies permettant des modes de transports plus intelligents et sûrs. » C’est aussi ce que confirme son acte de rachat du groupe Harman International Industries quelques mois plus tôt. 
 
Il faut, en outre, préciser que l’Etat californien a déjà accordé plus d’une trentaine de permis de ce type. Certaines conditions préalables sont tout de même requises, comme celle de pouvoir agir à distance en cas de problème.

Qu'a-t-on retenu du test d’Apple?

Dans les tests effectués par Apple, il a été mis à contribution une VUS Lexus RX450 équipée de divers capteurs dont le lidar 64 canaux conçu par Velodyne. Cet élément a été placé sur le toit de la voiture en plus de caméras et d’autres radars. Ce qu’il faut retenir de ce test grandeur nature, c’est que Apple n’a pas sorti un arsenal conçu par ses propres soins. Il a été plus question de matériels accessibles sur le marché libre. 
 
Mais contrairement à Samsung, Apple semble vouloir sérieusement s’investir dans ce secteur. En témoigne le partenariat signé avec le chinois Didi Chuxing. Cette alliance a permis à Apple de disposer d’un nouveau centre de conduite robotisée. Par contre, les compétences d’Apple se limiteront essentiellement au développement de logiciels dédiés, comme on peut s’y attendre.

Mardi 5 Septembre 2017 La Rédaction