Rubrique Economie

Reprise du bras de fer entre Washington et Pékin : Mille produits chinois soumis à de nouvelles taxes

Reprise du bras de fer entre Washington et Pékin : Mille produits chinois soumis à de nouvelles taxes

Le président américain, Donald Trump, a annoncé le vendredi 15 juin, l’imposition de nouveaux droits de douane de 25 % sur plus de mille produits chinois d’un montant de 50 milliards de dollars, soit 43 milliards d’euros. La réplique chinoise ne s’est pas faite attendre suite à cette annonce.

Trump met à exécution ses menaces

En mars 2018, Trump avait soumis les importations d’acier et d’aluminium provenant de la Chine à des taxes de 25 % et 10 % respectivement. Cette fois-ci, ce sont 1 102 catégories de produits qui sont visés, dont plusieurs biens en lien avec le plan stratégique Chine 2025. Moins d’un mois après l’annonce d’une trêve à la guerre commerciale que se livrent les deux puissances depuis des mois, le président des États-Unis a souligné que le commerce entre son pays et la Chine n’était pas du tout équitable et que cette situation ne pouvait plus perdurer.

La Maison Blanche avait alors annoncé fin mai que des sanctions contre la Chine étaient toujours en cours de préparation. L’objectif poursuivi par cette nouvelle imposition est de rééquilibrer les transactions commerciales des États-Unis avec la Chine qui ont connu en 2017 un déficit de 375 milliards de dollars. D’après les services américains, les télévisions, les téléphones et les Smartphones ne seront pas soumis à la nouvelle taxe.

Des mesures identiques prises par Pékin

De son côté, la Chine n’entend pas se laisser faire par cette décision. Le Conseil d’État chinois a décidé à son tour d’imposer des droits de douane de 25 % sur 659 produits provenant des États-Unis et dont la valeur globale est de 50 milliards de dollars. Sur son site internet, le ministère chinois du Commerce a affirmé que la Chine était obligée de faire une opposition ferme à cette nouvelle imposition qui nuira indubitablement aux deux parties. Le soja fera partie des produits soumis à la nouvelle taxe chinoise, mais pas les avions américains selon une liste portée au grand public par le ministère.

Le locataire de la Maison Blanche a laissé entendre qu’en cas de riposte de la Chine par des barrières tarifaires ou des mesures punitives à l’encontre de sociétés américaines, les États-Unis prendront à nouveau des mesures de rétorsion.

Application des taxes dès le 6 juillet prochain

Selon le Représentant américain au commerce (USTR), l’application de la taxe se fera en deux temps. À partir du 6 juillet 2018, les droits sur un premier lot de 818 produits d’une valeur de 34 milliards de dollars seront perçus, puis les 284 produits restants feront l’objet de mesures préparatoires. La même mesure a été prise par le gouvernement chinois qui a annoncé que les taxes sur des produits américains représentant exactement 34 milliards de dollars entreraient en vigueur à la même date. Il a également déclaré que l’application des droits de douane sur le reste des produits parmi lesquels le charbon et le pétrole brut sera déclarée ultérieurement.

Lundi 18 Juin 2018 La Rédaction