Rubrique Management

Prendre une bonne décision

Prendre une bonne décision

En milieu entrepreneurial, les décisions revêtent une importance capitale. D’elles dépendent, la plupart du temps, l’orientation qui sera donnée à l’entreprise en terme de gestion, ou alors, la manière dont seront appliquées les orientations choisies. Une mauvaise décision ou une décision mal exécutée peut s’avérer dangereuse sinon létale pour une entreprise, d’où l’importance de s’assurer non-seulement de la justesse de chaque décision que l’on prend, mais également de sa bonne exécution.

Dans la vie d’une entreprise, toute décision, aussi infime qu’elle puisse paraître revêt une grande importance. Pour illustration, celle de ne pas prendre en compte les mutations induites par internet dans la vie économique a été à la base de 80% des faillites l’année dernière. Ainsi, la prise d’une mauvaise décision, ou le refus d’une autre, importante, peut précipiter la course d’une entreprise vers sa fin.

Préparez vos décisions

Les décisions qui sont prises en entreprise sont comme une semence que vous faîtes et dont les fruits sont la résolution d’un problème, la satisfaction d’un besoin ou l’introduction d’une innovation. Ainsi, avant d’être prise, toute décision doit faire l’objet d’un intense travail de préparation. S’il doit apporter solution à un problème, vous devez au préalable vous assurer d’avoir cerné tous les contours de ce dernier. Dans le cas d’un besoin, vous devrez vous assurer de l’importance de ce dernier et de l’efficacité de la solution apportée. Lorsque votre décision induit une innovation, il faudra veiller à ce qu’elle soit appropriée et rentable. Tout ce travail de "remblais" est nécessaire pour assurer l’efficacité et l’adéquation de votre solution.

Ne négligez pas l’importance de l’intuition et des émotions

L’importance des réflexions et de la logique n’est pas à remettre en question lors de la prise d’une décision. Par contre, l’intuition et les émotions ne sont pas à négliger non plus. Des expériences ont en effet démontré que dans le cas de prise de décisions complexes, l’intuition et les émotions étaient d’un grand secours tandis que les décisions rationnelles étaient beaucoup moins utiles. Cette assertion pour le moins troublante a néanmoins une explication rationnelle. Selon les scientifiques, l’inconscient effectue un plus grand nombre d’analyses que le conscient qui, sous le couvert de logique et de rationalité, réduit considérablement son champ de possibilités. Cela conduit au fait que le premier peut envisager des solutions très efficaces que le second est littéralement incapable d’envisager. Ainsi, de nombreuses décisions prises par intuition se révèlent très efficaces. Il revient par contre à leur auteur de pouvoir l’expliquer à ses collaborateurs pour obtenir leur adhésion à sa mise en œuvre.

Impliquez les exécutants

De nombreuses décisions, bien que judicieuses, n’ont pas l’effet escompté parce qu’elles ne sont pas bien exécutées. Cela peut résulter d’une mauvaise compréhension par les exécutants, mais la plupart du temps, c’est plus leur manque d’adhésion à l’exécution de la décision qui est à la base de son échec. Sans prendre l’avis de tous les employés, les décideurs devront veiller à ce que ces derniers participent aux prises de décisions, surtout celles qui sont importantes pour l’entreprise. Cela peut se faire par le biais d’une consultation générale, menée après des employés réunis, ou alors de l’implication de leur représentants. Cette méthode a un avantage capital. En effet, même si la décision finale ne reflète pas exactement la position des exécutants, elle a le mérite d’être comprise par eux, obtenant ainsi leur entière adhésion pour sa mise en œuvre, car en plus de l’information, ils en tirent une certaine reconnaissance.

Mardi 1 Avril 2014 La Rédaction