Rubrique Economie

Nouvelle contraction du secteur manufacturier en Europe

Nouvelle contraction du secteur manufacturier en Europe

IHS Markit, la société américaine qui fournit des informations économiques, a dévoilé aujourd’hui les résultats définitifs des enquêtes qu’elle a menées en Europe auprès des responsables d’achat dans le secteur manufacturier. Ces enquêtes ont révélé que le secteur s’est une fois encore contracté.

Résultats dans l’ensemble de la zone euro

En juin dernier, toute la zone euro a, pour le cinquième mois consécutif, connu une contraction de l’activité du secteur manufacturier. L’indice PMI propre au secteur s’est fixé à 47,6 contre 47,7 au mois de mai. Il demeure ainsi en dessous du seuil de 50 qui sépare la contraction de la croissance de l’activité.

Le sous-indice de production qui aide au calcul de l’indice PMI composite est, lui, revenu à 48,5, également sous la barre de 50 pour la cinquième fois d’affilée. D’après les conclusions de l’enquête, voici neuf mois que la baisse de nouvelles commandes se poursuit et deux mois que les effectifs se voient réduits.

En Allemagne et en Italie

L’activité du secteur en Allemagne a continué de se contracter depuis janvier 2019. Contrairement à une estimation initiale qui l’établissait à 45,4, l’indice de juin n’a atteint que 45,0, ce qui représente néanmoins un pic depuis quatre mois. Le secteur manufacturier a été affecté par une faiblesse de la demande, en raison des tensions commerciales et des incertitudes persistantes, laquelle faiblesse a pesé lourd sur l’emploi, de même que sur les différentes commandes.

En Italie, l’activité du secteur industriel a reculé pour la neuvième fois consécutive avec une baisse plus marquée que celle qui était espérée. L’indice des directeurs d’achat (IDA) s’est établi à 48,4 contre 48,8 attendu. Le sous-indice des commandes nouvelles, qui était de 49,6 un mois plus tôt, est pour sa part revenu à 47,4 en juin.

Croissance au plus bas en Grande-Bretagne, en Espagne et au Pays-Bas depuis 2013

L’activité du secteur manufacturier en Grande-Bretagne, en Espagne et au Pays-Bas a connu en juin sa dégringolade la plus vertigineuse depuis six ans. A Londres, l’IDA a reculé à 48,0 après 49,4 au mois de mai, et la composante principale de la production est repassée sous le seuil de 50 avec 47,2, ce qui traduit sa contraction la plus marquée depuis le mois d’octobre 2012.

A Madrid, les nouvelles commandes ont baissé. Depuis février dernier, l’indice PMI du secteur n’a pu franchir pour la seconde fois la barre de 50 qui sépare contraction et expansion en se fixant à 47,9, son niveau le plus bas depuis avril 2013. Pour la première fois depuis novembre 2013, le sous-indice de la production a baissé, avec 47,4 alors qu’il était de 50,0 un mois plus tôt. A Amsterdam, l’indice PMI manufacturier est tombé à 50,7, sa plus forte chute depuis 2013.

Surprise en France

Dans le secteur manufacturier français, la croissance a connu un rythme jamais atteint depuis celui de septembre 2018, grâce à une augmentation des nouvelles commandes et de la production. L’indice PMI a grimpé à 51,9, nettement en hausse par rapport aux 50,6 de mai, enregistrant de ce fait sa croissance la plu forte en l’espace de neuf mois.

Mardi 2 Juillet 2019 La Rédaction