Rubrique Entreprises

McDonalds remercie son patron: les raisons d’une décision radicale

McDonalds remercie son patron: les raisons d’une décision radicale

Le 1er mars prochain, le CEO de McDonald’s Don Thomson quittera la compagnie après 25 ans de collaboration. Voici les dessous d’une telle décision.

Le conseil d’administration de Mc Donald vient d’annoncer que le CEO, Don Thomson sera démis de ses fonctions. Cette décision prendra effet le 1er mars prochain et le nouveau président désigné est Steve Easterbrook.

De mauvais résultats

La compagnie Mc Donald connait une spirale de mauvais résultats. L’année passée par exemple, elle a vu son chiffre d’affaires baisser de 2.4%, le pire résultat obtenu depuis dix ans. Au quatrième trimestre de l’année 2014 qui était le cinquième d’une série de trimestres aux résultats en baisse, le chiffre d’affaires a baissé de 20%. Ces chiffres sont en partie dus à la perte d’une grande partie de sa part de marché américain par l’entreprise. Le public américain lui préfère en effet des enseignes plus responsables tels que les restaurants Chipotle qui proposent des produits issus de l’agriculture biologique. Le menu de McDonald’s a en outre de plus en plus de difficulté à satisfaire les attentes du public américain qui est plus intéressé par des menus plus variés. Il est un peu trop complexe au goût du public. Les déboires de la société se poursuivent également à l’extérieur. La fringale des consommateurs de l’hexagone, le scandale sanitaire en Chine, la fermeture temporaire de certains restaurants en Russie et la pénurie de pommes de terre sont autant de facteurs ayant contribué aux mauvais résultats de la société.

Un CEO pas assez charismatique

Le malheur de Don Thomson est peut être d’avoir la tête de la compagne au mauvais moment. Selon certaines sources proches de la direction, il manquait de charisme. Un actionnaire du groupe déclarait d’ailleurs qu’il n’inspirait pas assez son entourage et n’encourageait pas ses collaborateurs à donner le meilleur d’eux-mêmes comme il aurait dû. Le CEO envisageait une refonte du service clientèle et une réorganisation des menus pour résoudre la crise, mais il n’aura pas le temps de mettre ces mesures en œuvre. Il avait entamé une réduction de près d’un tiers de son menu, et désirait laisser les clients faire eux-mêmes leurs menus. Mais c’est par conséquent Steve Easterbrook qui sera chargé de mener à bien l’opération de redressement de la compagnie.

Un nouvel espoir pour McDonald’s

La compagnie a choisi son nouveau champion en la personne de Steve Easterbrook. Ce choix est en grande partie dû au succès qu’avait remporté ce dernier avec l’enseigne anglaise de la marque. Le conseil d’administration espère bien qu’il pourra reconduire cet exploit avec l’organisation toute entière. Pour l’instant, elle a déjà engagé l’une des plus grandes personnalités de Google, Margo Georgiadis pour rendre plus efficace sa transition vers le digital.

Jeudi 12 Février 2015 La Rédaction