Rubrique Management

Marketing BtoB Tech : pourquoi faut-il mettre en valeur les soft skills ?

Marketing BtoB Tech : pourquoi faut-il mettre en valeur les soft skills ?

Si autrefois, les recruteurs faisaient la part belle aux compétences techniques pour embaucher dans le domaine du marketing BtoB, désormais cette tendance a énormément changé à cause notamment de l'influence du digital. Il a été démontré que la durée de vie moyenne des compétences techniques ou hard skills était de 18 mois, ne résistant plus face aux compétences humaines ou soft skills. C’est une réalité que tout bon recruteur doit pouvoir intégrer, et ce, pour de nombreuses raisons.

Les entreprises de BtoB se complexifient

L’une des premières raisons pour lesquelles le recrutement dans le domaine du marketing BtoB doit se rénover est la complexité grandissante des entreprises du secteur. En effet, le digital a contribué en grande partie à rendre l’activité des entreprises en BtoB plus complexe. La concurrence étant plus ardue, ces entreprises ont besoin, pour s’en sortir, de personnes d’exception. Par conséquent, elles sont de plus en plus exigeantes vis-à-vis des recrues.

De leur côté, conscients de ce niveau d’exigence, ceux qui sont recrutés s’attèlent à renforcer leurs compétences techniques afin d’être à la hauteur des entreprises dans le cadre des missions liées au BtoB à savoir : la fidélisation des clients, le développement du business, l’accroissement de la notoriété, etc. Le travail ne se limite plus à la productivité. Il est attendu des candidats qu’ils soient en mesure de se mouvoir dans l’écosystème de l’entreprise.

Malheureusement, les répercussions sur le travail de recrutement sont énormes. Il y a encore quelque temps, les compétences techniques étaient la référence pour départager plusieurs candidats. Aujourd’hui, c’est devenu totalement impossible pour un recruteur d’appliquer cette norme et ceux qui continuent de jongler entre les hards skills et les softs hills rencontrent des difficultés croissantes.

Dans un contexte aussi tendu et face à deux candidats ayant le même niveau de compétences techniques, ce sont les compétences humaines qui permettent de les distinguer, servant de différenciatrices. Autrement dit, la personnalité du candidat est clairement devenue, à ce jour, le critère décisif à l’embauche, loin devant les compétences techniques.

Les soft skills varient d’un poste à l’autre

La diversité des softs skills représente un autre argument de taille dans la balance. Si vous vous demandez pourquoi les mettre en valeur, vous devez savoir qu’elles varient fortement d’un poste à un autre dans le domaine du marketing BtoB tech.

Les 5 soft skills les plus recherchées

Il existe un classement standard des 5 soft skills les plus recherchées en général. Il s’agit de :

  • la flexibilité en 1ere place ;
  • la créativité en 2e place ;
  • la capacité de jugement et de prise de décision en 3e place ;
  • l’esprit d’équipe et la coordination en 4e place ;
  • la capacité à résoudre les problèmes complexes en 5e place.

C’est autour de ces 5 compétences humaines que tournent les exigences des recruteurs. Il convient de préciser tout de même qu’en fonction de la carrière et du poste, ce classement peut énormément varier.

Il a été prouvé qu’au cours d’une carrière, certaines compétences humaines évoluaient plus que d’autres. On retrouve à ce titre :

  • le management et la gestion d’équipe en 1ere place ;
  • la capacité de jugement et de prise de décision  en 2e position ;
  • la flexibilité en 3e place ;
  • l’esprit d’équipe et la coordination en 4e place ;
  • l’intelligence émotionnelle en 5e place.

Les soft skills les plus recherchées dans les secteurs majeurs de la tech

Dans les secteurs majeurs de la tech, à savoir ENS / Conseil, édition et telco, les soft skills les plus recherchés chez les candidats ne sont pas les mêmes. En ENS / Conseil par exemple, le classement est le suivant :

  • l’esprit d’équipe et la coordination en 1ere place ;
  • la créativité en 2e place ;
  • la flexibilité en 3e place ;
  • la capacité de jugement et la prise de décision en 4e place ;
  • la capacité à résoudre les problèmes compliqués en 5e place ;
  • le sens du service client en 6e place ;
  • l’intelligence émotionnelle en 7e place.

Dans le domaine de l’édition, voici les soft skills les plus recherchées :

  • la capacité de jugement et la prise de décision en 1re place ;
  • l’esprit d’équipe et la coordination en 2e place ;
  • la flexibilité en 3e place ;
  • l’esprit critique en 4e place ;
  • le sens du service client en 5e place ;
  • le management et la gestion d’équipe en 6e place.

Quant au domaine du telco, voici les soft skills les plus recherchées :

  • la flexibilité en 1re place ;
  • l’esprit d’équipe et la coordination en 2e place ;
  • la créativité en 3e place ;
  • le sens du service client en 4e place ;
  • la capacité à résoudre les problèmes compliqués en 5e place ;
  • la négociation en 6e place ;
  • l’esprit critique en 7e place ;
  • l’intelligence émotionnelle en 8e place ;
  • le management et la gestion d’équipe en 9e place.

Comme vous avez pu vous en rendre compte, les enjeux autour des soft skills dans le secteur du marketing BtoB, en l’occurrence dans le domaine de la tech sont de taille. En tant que recruteur, c’est une réalité à intégrer pour s’assurer d’avoir les hommes qu’il faut.

Mercredi 13 Novembre 2019 La Rédaction