Dimanche 16 Décembre 2018

Rubrique Entreprises

Les sièges sociaux pharaoniques des grandes multinationales américaines

Les sièges sociaux pharaoniques des grandes multinationales américaines

La Silicon Valley est en plein chantier. Facebook veut y construire une ville, Google et Apple des campus au design impressionnant. Pour ces géants de la technologie, la concurrence est présente dans tous les domaines, encore plus quand il s’agit de construire son siège social.

Les entreprises de la Silicon Valley, surtout les plus grandes, manquent de place. Alors, elles construisent de nouveaux bâtiments, rivalisant d’imagination pour résoudre ce problème, tout en y gagnant du prestige et une longueur d’avance dans la course au recrutement de la meilleure main d’œuvre.

La Facebook City

Mark Zuckerberg envisage tout bonnement la création d’une ville entière pour abriter ses employés. Son nom provisoire, la Zee Town ou la Facebook City. Etendue sur 80 hectares dans la baie de San Francisco en pleine Silicon Valley, cette ville accueillerait pas moins de 10 000 employées de la société. Coût de l’investissement, près de 200 milliards de dollars. Cette ville serait conçue par l’architecte Frank Gehry, auteur de la fondation Louis Vuitton et de la cinémathèque entre autres. Tout est prévu pour le confort des employés de la société. Des villas cossues, des maisons, des dortoirs pour les stagiaires, des salons de coiffure, des boutiques, des centres de remise en forme, des piscines, aucun détail n’a été laissé au hasard. Avec la construction de cette ville, Facebook renforcera le statut de "l’une des meilleures sociétés où faire carrière" dont il jouit depuis 2014. Il crée ainsi pour ses employés de meilleures conditions de travail, ajoutant ainsi une corde supplémentaire à son arc dans la course au recrutement de la meilleure main d’œuvre. Zuckerberg en profite également pour devancer ses célèbres concurrents Apple et Google. Ceux-ci construisent des campus, lui bâtit une ville.

L’infinity loop 2

Apple, quant à lui, a décidé de construire un second campus pour ses employés. L’infinity loop 2 viendra à la rescousse de l’Infinity loop 1 devenu trop exiguë pour les nombreux employés d’Apple. La nouvelle construction qui sera à Cupertino, non loin du siège actuel de la société, est prévue pour accueillir plus de 12 000 employés. Ses quatre étages auront une forme circulaire et leurs murs seront faits de verres. L’équivalent de 6 kilomètres de vitrerie selon un professionnel de la matière. Le design sera l’œuvre de la société britannique Foster & Partners. Ce nouveau campus, tout en étant auto-suffisant énergétiquement et respectueux de l’environnement, sera construit avec des matériaux haut de gamme. Inspiré du Main Quad de l’université de Stanford, ce campus d’Apple en forme de soucoupe volante est prévu pour être achevé d’ici l’année prochaine. En tout cas, pour ce qui est du bâtiment principal. D’autres viendront s’y ajouter au fil des mois. Entouré de plus de 7 000 arbres, de pistes de jogging et de sentiers pédestres qui lui donneront l’allure d’un parc, il aura un coût prévisionnel de 5 milliards de dollars. L’infinity loop 2 aura, en plus de ses nombreux cafés et restaurants, un auditorium souterrain de 1 000 places qui permettra à ses occupants de suivre sur place les présentations se tenant à San Francisco. Un parking souterrain de 14 200 places environ sera créé ainsi qu’un centre de remise en forme qui sera ouvert à tous les habitants de la ville. Un millier de vélos sera également mis à la disposition des employés. Ce campus permettra à Apple de gérer le problème d’espace auquel il est confronté. Il a dû louer en effet une trentaine de bâtiments en plus de ceux déjà construits pour pouvoir loger tous ses employés.

Le nouveau siège de Google

Google se lance également dans la construction d’un nouveau siège social. Il a présenté son projet architectural visant à agrandir et à réaménager son siège à Mountain View en Californie. Conçus par le Danois Bjarke Ingels et le britannique Thomas Heatherwick, ces différents projets (quatre en tout) auront une structure modulaire afin de s’adapter aux différents projets du groupe. Les équipes travaillant sur les automobiles sans chauffeurs de Google car par exemple, seront logées dans les mêmes immeubles que ceux travaillant sur la recherche en ligne. Ce projet respectueux de l’environnement prévoit de larges auvents translucides qui recouvrant les quatre bâtiments du nouveau siège permettront de réguler la température, le bruit et la pollution, tout en permettant à l’air et à la lumière d’intégrer le site. Le futur complexe de Google sera également doté de jardins publics, de nombreux cafés, de pistes cyclables et s’étendra sur 315 000 mètres carrés. Il est prévu pour s’achever d’ici 2020 et coûtera la bagatelle de 64 milliards de dollars.

Mardi 3 Mars 2015 La Rédaction