Mercredi 12 Décembre 2018

Rubrique Economie

Le Bitcoin remonte de 10% après une semaine fade

Le Bitcoin remonte de 10% après une semaine fade

L’émission de contrat à terme sur la monnaie virtuelle la plus connue semble continuer de faire vaciller sa valeur. En cette fin d’année, elle a chuté de 30%, ce qui a porté sa valeur à 11.159,93 dollars le vendredi 23 décembre, selon les chiffres publiés par la plateforme Bitstamp. Mais ce même vendredi, le Bitcoin a retrouvé sa croissance : elle a gagné 10% en plus.

Un regain normal selon les experts

Un Bitcoin sujet de critique et de tentative de régulation et d’interdiction dans certains pays, mais qui, pour le moment, semble ne pas véritablement en souffrir. En effet, dans le courant de cette année 2017, la valeur du Bitcoin a été multipliée par 20 littéralement. Ce qui en fit passer la valeur de 1,000 dollars environ à 19,666 dollars. Il convient de souligner aussi que sur certaines plateformes, on pouvait jusque-là les échanger à 20 000 dollars.

Le Bitcoin a donc connu un regain après une chute que certains analystes ont trouvé tout à fait normale. Il faut rappeler à ce propos que la semaine précédente la monnaie virtuelle avait connu une envolée spectaculaire, ce qui, selon ces analystes, explique la semaine morne qui s’en est suivie. Il est donc tout à fait normal qu’un regain soit observé en ce moment. Cependant, il n’est pas vraiment sûr que cette tendance puisse se poursuivre, tant les tendances et les mises en garde contre le Bitcoin se multiplient de part et d’autre.

Le Bitcoin suivi de très près

Avec cette montée en flèche de la valeur du Bitcoin, des institutions internationales en matière de finance ont commencé par hausser le ton. Beaucoup d’entre elles craignent un éclatement de la bulle qui pourrait déstabiliser le secteur financier mondial. Pourtant les plateformes de trading ne partagent pas cette crainte. On apprend par exemple que la bourse de Tel-Aviv en Israël serait sur le point de recevoir une proposition d’interdiction pure et simple de cotation des entreprises dont le fonctionnement est basé sur le Bitcoin.

Et ce n’est pas tout. Avec le G20, c’est la France qui a décidé, de son côté, de se battre pour qu’une régulation de cette monnaie soit effective. En effet, les autorités françaises ont entrepris d’adresser une lettre à la présidence de la rencontre qui se tiendra en avril prochain, lui demandant d’inclure dans les débats la question de la régulation du Bitcoin. C’est l’Argentine qui sera à la présidence de ce sommet. La France et quelques autres pays de la zone Euro espèrent que les résolutions qui seront adoptées au cours de cette rencontre soient tout au moins appliquées. Mais pour cela, il faudra attendre encore 18 mois. C’est le laps de temps dont dispose chacun des pays membres pour donner sa position par rapport à la question du Bitcoin.

Mercredi 27 Décembre 2017 La Rédaction