Mercredi 12 Décembre 2018

Rubrique Economie

Le Bitcoin est-il la monnaie du futur ?

Le Bitcoin est-il la monnaie du futur ?

Vous ne savez plus vraiment quoi penser de la viabilité à long terme du Bitcoin ? N’en faites pas un drame. Même les spécialistes ne s’entendent pas à son sujet.

Le moins qu’on puisse dire est que le Bitcoin déchaîne les passions. Quoi qu’on en pense, il n’y a pas de demi-mesure, surtout en ce qui concerne sa viabilité à long terme. Deux écoles de pensée s’affrontent violemment à ce sujet.

Le Bitcoin, monnaie du futur, à coup sûr !

Le Bitcoin présente des avantages à bien de niveaux. Premièrement, en tant que monnaie électronique, il n’est pas sensible aux distances entre les parties. On peut en effet envoyer des Bitcoins à l’autre bout de la terre, et ce, en quelques secondes. Deuxièmement, une telle transaction, en plus d’être rapide et disponible à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, n’est soumise à aucun frais, à la différence des transactions conventionnelles. L’immunité aux frais continue même au niveau étatique, aucune loi ou fiscalité ne pouvant atteindre vos précieux Bitcoins. Utile donc aux personnes dont la situation économique nationale menace les économies et les ressources. Prenons par exemple les pays courant un grand risque d’inflation. Les citoyens qui convertiraient leur argent en Bitcoin le mettraient à l’abri de l’inflation, vu que ce dernier n’est sensible à aucune autorité économique, qu’elle soit étatique ou bancaire. L’entière décentralisation du Bitcoin, est son principal avantage. Il n’est en effet émis par aucune Banque Centrale, ni aucun Etat. Cela rend l’utilisateur totalement indépendant, surtout du point de vue de la confiance. Il n’a pas besoin de faire confiance à sa banque pour garder son argent ou à l’autorité étatique pour en sauvegarder le cours.

De plus, il n’est pas nécessaire de constituer des réserves. Ce que chaque personne fait de son argent n’engage qu’elle. Autre avantage, cette monnaie est anonyme et sécurisée. Les plus grands hackers s’entendent en effet pour reconnaître que si le Bitcoin a un code source public susceptible de fissures, il résiste néanmoins à toutes les tentatives de piraterie. Les rares cas où ces Bitcoins ont été volés, cela n’a pu se faire qu’en piratant le système des entreprises de l’écosystème et non le code source lui-même. Encore, contrairement aux idées reçues, le Bitcoin offre une opportunité de traçabilité, surtout en ce qui concerne les transactions importantes. Le grand panel de choses possibles avec le Bitcoin est un autre des arguments en faveur de sa survie. A peu près tout est faisable avec cette monnaie et de plus en plus de sociétés l’acceptent comme instrument de paiement. Il est en outre convertissable en plusieurs monnaies. Enfin, avec les fortes hausses de valeurs qu’il enregistre, il constitue l’un des meilleurs placements légaux disponible pour ce qui est du bénéfice généré.

Le Bitcoin, monnaie du future, sûrement pas !

Le principal argument soulevé par les détracteurs du Bitcoin est sa volatilité. En effet, cette monnaie très sensible à la médiatisation, subit des variations de valeurs aussi importantes que brusques. Il peut en quelques heures passer de la valeur de 13$ à celle de 500$ suite à un avis d’expert, ou encore mieux à un simple tweet. Cette facilité à changer de valeur fait que certains auteurs comparent le Bitcoin plus à une marchandise rare qu’à une monnaie. Il serait en effet dangereux d’avoir une monnaie qui fluctue permanemment puisque les prix le feraient également. De plus, le risque d’augmentation de valeur de la monnaie pousserait tout le monde à garder son argent sur lui dans l’espérance d’une augmentation de valeur et créant par la même occasion une déflation qui rappelons-le est très négative pour une économie. De plus, le Bitcoin, en offrant une décentralisation complète, retire du même coup aux possesseurs un droit de recours en cas de vol, puisqu’ils ne dépendent et ne se réfèrent qu’à eux-mêmes. Bien que les arguments en défaveur du Bitcoin soient pertinents pour le moment, il ne faudrait pas oublier qu’il y a quelques années, les mêmes types d’arguments, tout aussi pertinents à leur époque prévalaient contre internet et ses différentes innovations. Il faudrait par conséquent y réfléchir à deux fois avant de se faire son avis sur cette monnaie.

Mercredi 29 Janvier 2014 La Rédaction