Rubrique Entreprises

La fusion future d’Androïd et Chrome Os ?

La fusion future d’Androïd et Chrome Os ?

Après Apple qui fait fonctionner ses programmes iOS pour iPod et iPad sous Mac, c’est au tour de Google de fusionner ses Androïd et Chrome Os. Bien que la nouvelle n’ait encore rien d’officielle, il y a de plus en plus d’événements qui laissent penser que la fusion est pour bientôt si elle n’a pas encore été faite en coulisse.

Androï et Chrome Os pourraient bientôt fusionner. Cela permettrait aux différents appareils d’utiliser indifféremment l’un ou l’autre de ces systèmes d’exploitation. Si Google ne s’est pas encore prononcé publiquement sur ce sujet, il y a de fortes raisons de penser à cette fusion qui serait d’ailleurs la bienvenue.

Un changement de direction au sein de Google

Jusque-là, les dirigeants de Google minimisaient la possibilité d’une fusion entre les deux systèmes d’exploitation, en évitant au maximum de se prononcer sur le sujet. Pourtant, très récemment, un changement s’est opéré au niveau de la direction des services chargés de ces produits. En plus de la supervision de l’équipe en charge d’Androïd, Hiroshi Lockheimer s’est vu également confier la direction de l’équipe d’ingénierie du système d’exploitation Google Chrome. Quant à l’ancien responsable de cette équipe, Linus Upson, on ne sait pas encore quelles seront exactement ses responsabilités au sein du groupe. Ce changement de direction affiliant Chrome à Androïd est, selon les experts, le signe de la préférence portée par Google à Androïd par rapport à Chrome. Ce dernier n’a en effet obtenu que 2% du marché des ordinateurs portables au deuxième trimestre 2014, tandis qu’Androïd obtenait 85% de part de marché des Smartphones. Androïd a également amorcé une phase de diversification et d’expansion. Une nouvelle version, le Lollipop, est déjà prévue pour faire fonctionner les tableaux de bord des voitures, les téléviseurs de Google ainsi que les smartwatch. Si les experts voient en tout cela des signes d’unification de ces deux systèmes d’exploitation, Google l’explique plus simplement : les deux directions sont confiées à une même personne parce qu'au fond, elles résolvent les mêmes types de problèmes.

Une fusion très plausible

Il ne serait pas trop risqué d’affirmer que cette fusion est presque inéluctable. En 2009 déjà, le cofondateur de Google avait abordé la possibilité pour Androïd et Chrome de "converger" au fil du temps. En juin dernier, lors de sa conférence des développeurs, Google annonçait déjà des efforts effectués par ces derniers pour simplifier le processus de conversion des applications Android afin de pouvoir les utiliser sous Chrome. Après cette fusion, les équipes de fabricants de logiciels verront leurs tâches se simplifier. Ils ne seront en effet plus contraints de fabriquer différentes versions de chacune de leurs applications avant de faire fonctionner ces dernières sur les différents systèmes d’exploitation de Google.

Vendredi 21 Novembre 2014 La Rédaction