Rubrique Economie

La finance solidaire

Entre le mécénat et l'investissement, l'épargnant est le socle sur lequel repose le circuit de financement solidaire.

Le financement solidaire, c'est quoi ?

Une idéologie de mécénat sur les bases d'un investissement financier.
Le financement solidaire est une idée, un principe, une idéologie. On parle en fait d'Epargne solidaire.

Des épargnants souscrivent à des produits d'épargne solidaire afin de financer des projets variés ayant un point commun : la forte utilité sociale et/ou environnementale.
Quand les mécanismes d'investissement  offrent une rentabilité financière et une action sociétale.

On distingue concrètement 2 types de produits. Le produit d'investissement solidaire et le produit de partage ; où la notion de solidarité se joue en amont pour le 1er, en aval pour le 2nd.
Pour qu'un produit d'épargne soit considéré comme un produit d'investissement solidaire, au moins une partie de la somme placée (plus ou moins conséquente) doit financer des projets à forte utilité sociale et/ou environnementale.
Quant aux produits de partage, il faut qu'un minimum de 25% des intérêts perçus soit ultérieurement versé à une association sous forme de don.

 

Quels sont les acteurs ?

Les banques, assurances, mutuelles et les sociétés de gestion qui  proposent la commercialisation et/ou la gestion de produits solidaires et dispatche l'argent collecté vers les acteurs de terrain.
Les acteurs de terrain qui financent directement les projets. Ce sont des associations, des clubs d'investisseurs, des sociétés coopératives, etc.

 

Un circuit gagnant-gagnant

Un système porteur de valeurs qui profitent à l'épargnant et aux bénéficiaires de l'investissement...
En souscrivant un ou des produits solidaires, l'épargnant place son argent "socialement". Il sait où il va et à quoi il va servir. Les porteurs de projet bénéficient de ce financement solidaire et peuvent mener à bien leur travail visant à développer l'emploi, l'accès au logement, des énergies renouvelables, l'agriculture biologique, des projets environnementaux, l'entrepreneuriat dans les pays en voie de développement. L'épargnant en retire des avantages financiers directs (intérêts) et indirects (réduction d'impôts ou exonération d'impôts).
...Et à la société.
La finance solidaire a soutenu pas moins de 100 000 entreprises et ses emplois. La nouvelle génération est porteuse de nouvelles vocations ; essentiellement tournée vers les pays en voie de développement, cette génération peut allier désir professionnel et recherche de sens.

 

Quelques chiffres et informations

Entre 2002 et 2010 :

  • création et développement de + 80000 entreprises,
  • création ou consolidation de + 200000 emplois,
  • logement de près de 35000 personnes,
  • soutien de 1000 projets de solidarité internationale

Le label Finansol, créé en 1997, distingue les placements solidaires des placements dits classiques et se présente comme un gage de garantie et de transparence.

Les prix de la finance solidaire sont remis chaque année (fin octobre/début novembre) depuis 2010 aux 5 structures ayant bénéficié de la finance solidaire qui ont développé les projets les plus remarquables en terme d'utilité sociale.

Lundi 13 Janvier 2014 La Rédaction