Rubrique Technologie

La chine crée un radar quantique

La chine crée un radar quantique

La Chine a créé un radar quantique ! Ce qui devait n'être "que" des travaux basés sur de la détection monophotonique a donné naissance à bien plus important.

Des avancées de plus en plus remarquables

La nouvelle est apportée par l’agence Chine Nouvelle. L’information faisait état de la mise au point, par le laboratoire des technologies de la perception intelligente, du tout premier radar quantique de l’histoire.

Selon les déclarations de la même agence, les premiers essais du radar ont eu lieu au cours de la première moitié du mois d’Août avec des résultats prometteurs. Le radar aurait en effet détecté un objet à plus de 100 Kilomètres de distance, une performance supérieure aux autres radars existants. Le mode de fonctionnement de ce radar le rend bien différent et plus perfectionné que beaucoup de ses prédécesseurs. En effet, il est établi que c’est grâce au phénomène d’intrication des molécules de lumière que ce dernier arrive à fournir les informations les plus précises possibles. Ce qui fait du radar quantique un détecteur fiable des objets à faible capacité de réflexion. Mieux encore, cette nouvelle technologie serait même capable de détecter les objets qui sont dotés de système de brouillage des radars. Mais ce n’est pas tout. Son champ d‘application s’élargit aussi à celui de la médecine. On considère, du fait que l’usage du radar quantique ne demande pas beaucoup d’énergie, qu’il peut être utilisé comme détecteur de cellules cancéreuse dans le corps humain.

Les chinois, sur leur lancée

Ce n’est pas une première pour les chinois dans le domaine de la science quantique. Bien avant cette découverte, ils avaient déjà mis au point le premier satellite quantique de l’histoire, Mozi.

Selon les affirmations de Chine Nouvelle, les modes de fonctionnements de ce satellite le rendront incontournable dans le domaine de la communication à distance. En effet, Chine Nouvelle affirme que le satellite utilise les particules de lumière, les photons, pour transmettre une information d’un point à un autre, notamment pour ce qui est des clefs utiles au déchiffrage d’une information cryptée. Ce que Chine Nouvelle affirme et qui parait révolutionnaire, c’est que le piratage de ce procédé est impossible à réaliser et que toutes les tentatives auront le même résultat : la destruction du fichier.

Cela représenterait une avancée considérable si on tient compte du fait qu’à l’instar de la Chine d’autres puissances se battent pour ne pas être laissées pour compte dans la guerre pour l’information, et encore plus dans le domaine de la communication basée sur la technologie quantique. Par exemple, la Russie elle aussi mène des travaux sur la téléportation quantique.

Jeudi 20 Octobre 2016 La Rédaction