Rubrique Economie

La bourse de Zurich serait-elle en pole position en matière d'IPO en Europe ?

La bourse de Zurich serait-elle en pole position en matière d'IPO en Europe ?

La société de transport et de logistiques Ceva vient d’annoncer qu'elle compte faire bientôt son entrée en bourse à Zurich. Bien avant elle, d'autres IPO avaient déjà annoncée leur introduction en bourse à Zurich, qui semble être, depuis le début de l’année, un véritable pôle d’attraction pour les entreprises souhaitent lancer une IPO.

Lever 1,1 milliard d'euros

Ceva est une société qui est dans le giron de la société de capital-investissement Apollo. Selon les propriétaires de la société, cette entrée en bourse devrait permettre à l'entreprise de réduire la taille de sa dette estimée à 2,1 milliards de dollars, soit 1,7 milliard d'euros. L’entreprise, qui a son siège aux Pays-Bas, compte, grâce à cette IPO, lever au moins 1,1 milliard d'euros. Cette entrée en bourse est prévue pour avoir lieu au cours du deuxième trimestre de l'année en cours.

Zurich devient un pôle d'attraction pour les entreprises

De nombreuses autres sociétés ont, elles aussi, préparé leur IPO pour le courant de l'année. On compte parmi elles Polyphor, qui est une entreprise qui intervient dans le secteur de la production de médicaments pour les maladies peu connues mais qui font beaucoup de victimes. Tout dernièrement, la société a fait savoir que cette entrée en bourse qui est également prévue pour le deuxième trimestre de cette année, servira à lever des fonds afin de poursuivre les recherches sur le Murepavadin. Il s'agit d'un composé médical dont le but est d'aider à combattre le bacille pyocyanique (Pseudomonas aeruginosa), agent pathogène est à l'origine de plusieurs infections nosocomiales dans les infrastructures hospitalières. Polyphor espère, avec cette entrée en bourse, pouvoir poursuivre ses recherches vers la phase III. L'entreprise vise une levée de fonds de 100 à 150 millions de francs suisses. Cette nouvelle a également été rendue publique ce lundi 09 avril. Dans le cadre de cette émission d'IPO, ce sont deux banques qui ont été mandatées pour l'introduction en bourse. Il s'agit de UBS et de Deutsche Bank. Avec elles, Cantor Fitzgerald et la banque Cantonale de Zurich seront les co-chefs de file de l'opération.

Dans le même ordre d'idée, la société de fabrication d'emballages, SIG Combibloc, avait fait la même annonce le mois dernier. Une entrée en bourse qui devrait porter sa valorisation à 4,5 milliards d'euros. Selon les informations qui ont été rendues disponibles à ce propos, la société de capital-investissement Onex, propriétaire de la société SIG, aurait responsabilisé la banque  Rothschild pour jouer le rôle de conseillère. Cependant, Onex n'a laissé aucun commentaire à ce sujet, faisant savoir qu'elle ne commente pas les rumeurs.

En plus de ces deux autres sociétés, il y aussi Sensorion et Medartis qui se sont effectivement lancées à la bourse de Zurich en mars 2018. La première, Sensorion, est spécialisée dans la fabrication de capteurs, tandis que la seconde, Medartis, conçoit des prothèses. Il est fort probable qu'avant la fin du troisième trimestre, d'autres entreprises annoncent également leurs entrées en bourse.

Lundi 9 Avril 2018 La Rédaction