Rubrique Entreprises

La baisse des effectifs de Tesla pour réduire les coûts fait chuter le titre

La baisse des effectifs de Tesla pour réduire les coûts fait chuter le titre

Souffrant depuis un moment de l’effacement progressif de l’aide aux achats des véhicules électriques aux USA, Tesla a annoncé le vendredi 18 janvier 2019 la suppression de plusieurs milliers d’emplois. L’objectif est de réduire les charges du groupe tout en augmentant le rythme de production des Model 3.

Persistance des difficultés

Dans une correspondance adressée aux employés, Elon Musk, CEO de Tesla, leader de la construction de voitures électriques, a annoncé qu’il réduira de 7 % ses effectifs, ce qui représente approximativement plus de 3 000 postes. Cette décision intervient pour permettre au géant automobile de réduire ses coûts de production afin de s’adapter à la réduction des aides à l’achat de voitures Tesla accordées par l’administration Trump. C’est la deuxième fois en l’espace de quelques mois que Musk annonce une suppression des postes. En effet, en juin 2018, il avait déjà déclaré qu’il effectuerait une diminution des effectifs de l’ordre de 9 % en vue de réaliser des bénéfices.

Dans sa correspondance du vendredi 18 janvier, le charismatique PDG a affirmé que cette mesure était nécessaire pour résister aux éventuelles difficultés économiques et financières qui pourraient survenir dans un avenir proche. Il a également ajouté que pour le quatrième trimestre, il ne fallait pas s’attendre à un meilleur bénéfice que celui précédemment réalisé. Depuis la création de Tesla en 2003, l’année 2018 a été la plus difficile de son histoire.

Les annonces de vendredi ont eu l’effet d’une bombe à Wall Street. Dans les échanges, le titre du constructeur californien s’est effondré d’un peu plus de 10 % à 310,01 $ US, tandis que l’indice S&P-500 prenait 1,31 %.

Montée d’une concurrence de taille

Le N°1 de Tesla ne cesse de revoir à la baisse le prix de la Model 3 et a fait savoir que cet abaissement de prix s’imposait d’autant plus que l’incitation fiscale concernant l’achat d’automobiles Tesla se verra à nouveau réduite de moitié dans 7 mois et n’existera plus à la fin de l’année. La suppression de cette incitation que perd progressivement un constructeur à partir du moment où il atteint les 200.000 voitures électriques vendus, particulièrement aux États-Unis, va de façon mécanique, surenchérir de 3.750 dollars (soit 3.301 euros) la Model 3 si l’entreprise ne procède pas à une réduction de ses prix.

À cela s’ajoute la concurrence à laquelle doit faire face Tesla avec la propulsion en avant de BMW, Mercedes-Benz, Porsche et Audi qui s’apprêtent à sortir des voitures électriques de luxe. Ces constructeurs prévoient en outre de faire un investissement avoisinant les 300 milliards de dollars US dans le secteur des automobiles électriques durant la prochaine décennie.

Pour diversifier sa clientèle, Tesla a annoncé une série de mesures concernant la Model 3. Présentée avec faste en 2016, il est désormais prévu une édition « milieu de gamme » qui permettra de stabiliser la production de ce modèle qui peine à être livré. Le nouveau dégraissage des effectifs qui s’opérera devrait également augmenter la production de cette série avec une amélioration de l’équipement manufacturier.

Lundi 21 Janvier 2019 La Rédaction