Rubrique Entreprises

Intel supprime 12 000 postes

Intel supprime 12 000 postes

La nouvelle est tombée le mardi 19 avril dernier. Intel, le géant américain des puces informatiques se prépare à supprimer jusqu’à 12.000 postes d’ici mi-2017, soit 11 % de ses effectifs. La décision a été prise dans le cadre d’une restructuration destinée à accélérer sa transition vers des secteurs qui présentent de meilleures perspectives de croissance que les composants pour PC, la principale source de revenus de l’entreprise.

Ce plan de dégraissement se reflètera dans ses comptes par une charge de 1,2 milliard de dollars pour le deuxième trimestre. Pour le moment, le groupe n’a donné aucune précision sur la répartition géographique des postes qui disparaîtront.

Intel souhaite désormais s’établir comme un leader du monde intelligent et connecté

En prenant de telles mesures de restructuration, Intel espère réduire sa dépendance au marché des ordinateurs individuels qui connait aujourd’hui une récession. Il envisage de se tourner vers les processeurs destinés aux centres de données et aux objets connectés ou services dématérialisés “Cloud” qui, eux, sont en plein boom. Cela se comprend d’autant plus que le chiffre d’affaires généré par les produits dédiés à ces centres représente 40 % du chiffre d’affaires global et la majorité du bénéfice d’exploitation. Ces mesures devraient lui permettre d’économiser à terme 1,4 milliard de dollars par an, dont 750 millions à partir de cette année.

Des prévisions revues à la baisse

Le plus grand producteur de microprocesseurs a abaissé sa prévision de chiffre d’affaires annuel. Alors qu’il faisait auparavant part d’une hausse entre 5 % et 10 %, il affirme tabler à présent sur une croissance d’environ 5 %. Stacy Smith, directeur financier chez Intel, a déclaré que le groupe prévoyait dorénavant que « le marché du PC va baisser de près de 10 % en 2016, contre une prévision antérieure d’environ 5 % ». Il a à nouveau fait état du déclin de plus en plus prononcé de ce marché, en particulier en Chine et sur d’autres marchés émergents.

Des résultats qui ne comblent pas les attentes malgré un bénéfice net en hausse

Sur les trois premiers mois de l’année en cours, l’entreprise a enregistré un chiffre d’affaires de 13,70 milliards de dollars contre 12,78 milliards sur le premier trimestre de l’année passée, avec un résultat par action de 42 cents, alors que les analystes s’attendaient à 47 cents en moyenne. Son bénéfice net a quant à lui augmenté de 3 % à 2 milliards de dollars. Côté bourse, l’action Intel accusait un recul de 2,22 % à 30,90 dollars vers 23 h 30 GMT à la clôture ce mardi-là. Le groupe a laissé entendre que Stacy Smith serait propulsé au poste de directeur des ventes, de la production et des activités opérationnelles et chercherait déjà en ce sens un remplaçant.

Mercredi 18 Mai 2016 La Rédaction