Rubrique Entreprises

Hugo Boss en difficulté en Europe

Hugo Boss en difficulté en Europe

Hugo Boss, la marque allemande de prêt-à-porter de luxe pour hommes est actuellement en proie à quelques difficultés sur le vieux continent. Focus sur leurs prévisions de ralentissement.

Il n’y a pas seulement en Asie que la marque de luxe Hugo Boss rencontre des difficultés. Apparemment, ces dernières ont également cour en Europe. Voici comment et pourquoi.

Récapitulatif des chiffres d’affaires de 2013

En 2013, le groupe Hugo Boss a réalisé des résultats satisfaisants, même si ces derniers n’ont pas égalé ceux de 2012 où l’entreprise avait enregistré des chiffres de vente records. L’évolution des ventes a été de 7%, soit 649 millions d’euros, portant ainsi le chiffre d’affaires à 2.432 millions d’euros. Quant à l’excédent brut d’exploitation, il a augmenté de 7% au cours de l’année ; tandis que le cash flow supplémentaire a permis au groupe de ramener sa dette interne de 130 à 57 millions d’euros.

Une politique d’expansion

Depuis quelques années, le groupe a entamé la mise en place d’une politique d’expansion. Cette dernière était axée entre autre sur la mise à profit du potentiel de croissance mondiale et l’extension du circuit de magasins de vente au détail. La mise en place du dernier axe d’expansion a donné lieu à la création en Europe de nombreuses boutiques. Dans les 9 premiers mois de la mise en place de cette politique, pas moins de 18 ouvertures de surfaces de ventes ont été réalisées. Cela a permis d’étendre à 1.028, le nombre de boutiques de distribution possédées par la marque. Au niveau mondial, 49 nouvelles ouvertures ont été réalisées, 17 boutiques exploitées par des partenaires ont été reprises, conférant ainsi à la marque plus de 7000 points de vente dans le monde. Si le volet basé sur l’augmentation des surfaces de vente est assuré, il n’en va pas de même pour celui qui consistait à mettre à profit la croissance globale mondiale. On peut même dire que c’est sur ce volet que le groupe rencontre des difficultés, vu que son ralentissement de croissance est dû selon lui à celui de l’industrie européenne.

Mais un ralentissement de la croissance

Après avoir enregistré sa plus grande hausse de ventes sur le vieux contient en 2013, la marque se voit obligée de revoir à la baisse ses prévisions de croissance. Elle a en effet dû revoir ses prévisions et chiffes d’affaires et de bénéfice à la baisse au cours du mois de novembre. Raison évoquée, le ralentissement de la croissance de l’industrie européenne. Ce phénomène a conduit la marque Hugo Boss à faire passer ses prévisions de hausse sur les ventes de 10% à 8, voire 6%. Quant à l’excédent brut d’exploitation, il devrait progresser non plus de 10% comme prévu, mais de 5% à 7%. Cette revue à la baisse était assez inattendue, puisque le groupe avait réalisé un très bon chiffre d’affaires au troisième trimestre 2014, enregistrant une hausse nette de 2% par rapport aux prévisions. Le PDG du groupe affirmait à cet effet : « Grâce à l’amélioration des affaires et à une expansion continue en Europe, nous avons pu réaliser une croissance très solide au troisième trimestre ». Toutefois, au cours des dernières semaines, notre entreprise a ressenti l’impact de la faible performance du secteur en Europe. »

Lundi 24 Novembre 2014 La Rédaction