Rubrique Entreprises

Hausse du titre Iliad après un rebond au T1 et une cession de ses tours

Hausse du titre Iliad après un rebond au T1 et une cession de ses tours

Ce mardi 07 mai 2019, Iliad, le géant français des télécoms a annoncé la signature d’un accord avec Cellnex, l’opérateur espagnol spécialisé dans les infrastructures de télécommunications, dans le but de lui transférer les tours qu’il possède en Italie et en France. Cet accord vise également une opération de deux milliards d’euros qui devrait aider Iliad à se renforcer dans la fibre et la 4e génération de téléphonie mobile.

30 % d’Iliad Towerco conservés

Parallèlement, le groupe Free de Xavier Niel a révélé lors d’une journée consacrée aux bailleurs une autre feuille de route pour cette année et les 5 ans à venir, dans un contexte où les interrogations se multiplient à propos de son modèle économique et la concurrence se fait de plus en plus rude sur le marché français de la téléphonie. Après que son titre eut chuté de 40 % au cours des douze mois écoulés, Iliad se fixe pour objectif majeur de parvenir à raccorder en fibre au moins 30 millions de prises d’ici à 2024, afin de toucher 4,5 millions d’abonnés. Avec la même ambition et sur la même période, Free souhaite réussir à emmener vers la plus chère de ses offres en 4G illimitée, 80 % du nombre total de ses clients (+22 % que le pourcentage actuel).

Pour le financement de ces déploiements, Iliad a pris la décision de conclure une entente avec Cellnex dans le but, non seulement de lui céder d’ici à la fin de l’année un total de 70 % d’une entreprise qui regroupe ses installations en France à savoir 5.700 sites, mais aussi de lui laisser 100 % de son entreprise rassemblant ses équipements italiens, soit la totalité des 2.200 sites. Le montant de base de l’opération sera de deux milliards d’euros et la structure française pourra conserver 30 % de sa filiale Iliad Towerco, assurant qu’elle n’avait cédé que la « partie passive » de ses équipements.

Montée en flèche de l’action Iliad

Thomas Reynaud, directeur général d’Iliad, a fait savoir que la priorité de l’entreprise était de déployer l’ensemble de ses réseaux et que l’argent de la vente lui permettra de se désendetter de près d’un tour d’Ebitda sur le court terme et de poursuivre son plan stratégique avec une base financière renforcée. Il a, par ailleurs, précisé que les résultats de tout ce que la société avait entrepris ces derniers mois commençaient à se ressentir, même si le chemin à parcourir était encore long. Afin de trouver d’autres relais d’expansion, l’opérateur français s’est fixé pour but d’arriver à réaliser sur le marché des experts, jusqu’à 5 % de part de marché d’ici à 2024 et d’engranger des revenus additionnels pouvant aller jusqu’à 500 millions d’euros.

Ce matin, sur le marché boursier, le titre Iliad a évolué de 5,54 % à 99,88 d’euros, enregistrant ainsi l’une des hausses les plus importantes du Stoxx 600. En dépit des promotions assez agressives faites par ses concurrents Altice et Bouygues, Iliad a vu son volume d’affaires remonter à 7,7 % de janvier à mars 2019, malgré la perte d’autres clients.

Mardi 7 Mai 2019 La Rédaction