Rubrique Technologie

Fiat Chrysler va s'allier à Intel et BMW dans la course vers les voitures autonomes

Fiat Chrysler va s'allier à Intel et BMW dans la course vers les voitures autonomes

Construire les véhicules de demain constitue un véritable défi pour les marques d’automobiles, et visiblement seules les grandes alliances auront le dessus. Fiat Chrysler rejoint donc officiellement le bloc constitué par la marque automobile BMW et le constructeur de processeurs informatiques Intel. Le trio envisage la conquête de ce marché d’ici à l’horizon 2030.

Un marché qui s’annonce florissant

L’objectif visé par la « triple alliance » est de mettre sur le marché d’ici à 2030 des véhicules qu’il sera possible d’appeler simplement à partir d'un smartphone. Des robotaxis tout à fait autonomes. Une ambition bien grande qui nécessite que les grandes marques unissent leurs forces en raison de l'investissement considérable que cela peut exiger. 
 
Dans la même dynamique que ses concurrents, Fiat Chrysler a laissé entendre que les premiers véhicules du genre seront mis sur le marché d’ici à 2021. Le cabinet Mckinsey estime justement à ce propos que l’opportunité que représenteront les véhicules autonomes d’ici à 2030 pourra s’évaluer à 1.710 milliards d’euros. Tout ceci est favorisé par les goûts des plus jeunes. 
 
Il faut préciser que cette alliance compte bien ouvrir son savoir aux entreprises de construction qui voudront bien lui emboîter le pas. Le savoir apporté par Fiat Chrysler sera surtout dans le domaine de l’ingénierie. Il est à noter aussi que selon les prévisions du cabinet de conseil Frost & Sullivan, d'ici à 2030, les véhicules autonomes représenteront 10 à 15 % des voitures qui seront en usage dans toute l’Europe.

Une autre alliance avec Google

Bien décidé à rester présent dans un futur qui s’annonce rude en concurrence, Fiat Chrysler multiplie les alliances avec les constructeurs. Bien avant celle-ci, le constructeur s’était déjà rangé du côté de Google dans le cadre d’un projet similaire pour la fabrication de véhicules sans chauffeur, un projet propre à Google mais qui s’appuie sur le modèle hybride Chrysler Pacifica.
 
Toutes les marques de voitures, notamment les plus connues se sont lancées dans la danse et il s’avère que l'américaine Ford, s’est donnée 2021 comme date butoir pour fournir Uber et Lyft en véhicules autonomes. Des promesses qui concordent peut-être avec le niveau d’avancée des travaux en matière de construction de ce type de véhicules. A ce propos, il convient de souligner que Ford ainsi que le chinois Baidu ont investi une somme de 150 millions de dollars dans la mise au point d’un laser capable de scanner l’environnement 200 mètres autours. Cette technologie devrait venir en appui aux caméras.
 
Quant à l’alliance Fiat Chrysler, BMW et Intel, elle projette les premiers essais de ses véhicules autonomes sur la fin de l’année en cours avec environ quarante modèles.

Lundi 28 Août 2017 La Rédaction