Mercredi 12 Décembre 2018

Rubrique Entreprises

Facebook lance Watch contre YouTube

Facebook lance Watch contre YouTube

Bien décidée à s’imposer comme une plateforme incontournable, Facebook vient de déclarer ses nouvelles intentions : détrôner YouTube. Cela fait des années maintenant que YouTube demeure le leader de la vidéo en ligne. Mais en sera-t-il toujours ainsi avec l’arrivé de Watch ?

Watch, un nouveau pas pour Facebook

Pour l’heure, c’est sur le territoire américain que les hostilités ont été lancées. Watch sera donc testé par des millions d’américains qui utilisent déjà Facebook. Pour un début, le site proposera des spectacles de chaînes connues comme Buzzfeed, A&E Networks, ABC, Vox, ou encore Discovery Communications. Ce n’est pourtant pas tout, puisque Facebook a aussi souscrit à des contrats de diffusion de contenus sportifs. De quoi booster une nouvelle fois les activités du site qui fait déjà forte impressions dans le secteur de la publicité en ligne. 
 
Une petite analyse impose de reconnaître que les habitudes des internautes sont le fer de lance de cette nouvelle amorce. En effet, il est établi que sur le territoire américain, les internautes passent de plus en plus de temps sur leurs smartphones. Selon les chiffres du cabinet eMarketer, aux États-Unis, un utilisateur de téléphone intelligent passerait environ 73 minutes chaque jour les yeux rivés sur l’écran de son téléphone. En comparaison de ce qui se faisant il y a seulement un an, le nombre à augmenter de 7 %. Et au même moment, le nombre de personnes qui suivent régulièrement la télévision a connu une baisse de 2 %, et cette tendance devrait continuer dans les années à venir, selon le même cabinet.
 

L’acquisition du contenu est une solution temporaire

Selon la stratégie mise en place par Facebook, il s’agira au début de payer pour avoir du contenu d’excellente qualité. « Nous ne nous focalisons sur l‘acquisition de droits exclusifs. L‘idée est de parsemer cela de contenus de qualité », a laissé entendre Dan Rose, le vice-président des partenariats. Il faut donc s’attendre à ce que dans un futur plus ou moins proche, Facebook commence à produire ses propres contenus un peu à la manière de NetFlix.
 
Watch aura aussi l’avantage de permettre à n’importe quel internaute de partager ses propres contenus. Selon Dan Rose, cela devrait déboucher sur le partage de 55 % des revenus. Un autre point positif dans cette course contre la concurrence, c’est que le service Watch de Facebook pourra bénéficier des nombreux avantages qu’offre le caractère communautaire de la plateforme. Ainsi, les utilisateurs auront une certaine facilité à partager les contenus et à interagir. Mais plus important encore, ils pourront faire savoir et partager leurs ressentis au sujet des vidéos publiées.

Jeudi 7 Septembre 2017 La Rédaction