Aller au contenu principal

Elon Musk menace de retirer son offre de rachat de Twitter

Elon-Musk-rachat-Twitter ; https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Elon_Musk_%283017880307%29.jpg

Ce lundi, un document boursier a été rendu public par Elon Musk, faisant état d’une résistance active de Twitter à de multiples demandes d’informations sur les faux comptes et les spams. Selon le milliardaire, il s’agirait d’une violation des obligations de la plateforme consenties pour son offre de rachat. Il menace de retirer son offre de rachat.

Twitter accusé de rétention d’informations

Au mois d’avril dernier, Elon Musk a fait une offre de rachat de Twitter pour 44 milliards de dollars. Depuis, le milliardaire n’a pas cessé de mettre en doute les données que le réseau social lui a transmises sur les faux comptes et les spams ni sur les restrictions prévues pour limiter leur propagation.

Les représentants de Twitter expliquent qu’ils représentent moins de 5 % des comptes créés. Cette réponse ne semble pas satisfaire le patron de Tesla. « La dernière offre de Twitter de simplement fournir des détails supplémentaires relatives à ses méthodologies de tests, que ce soit par le biais de documents écrits ou d'explications verbales, équivaut à refuser les demandes de données avancées par M. Musk », est-il écrit dans le document rendu public par le milliardaire.

Elon Musk serait-il dans l’intimidation ? 

Dans cette même lettre adressée au responsable juridique de Twitter et publiée sur le site de l’autorité américaine des marchés financiers, on peut lire ceci : « M. Musk se réserve tous les droits en résultant, y compris son droit de ne pas consommer la transaction et son droit de résilier l'accord de fusion ».

Ce document, Elon Musk l’a publié ce lundi, révélant qu’il risque de retirer son offre de rachat du réseau social Twitter. Il accuse la plateforme de faire de la rétention d’informations quant aux données relatives aux faux comptes et aux spams. Des données qui sont nécessaires pour la finalisation de l’opération de rachat et la mise en place d’une transition. 

Une offre à 44 milliards de dollars, dont 30 milliards d’apports personnels

L’offre de Musk pour le rachat de Twitter est de 44 milliards de dollars, dont 30 milliards de dollars d’apports personnels. En effet, le milliardaire a récemment révélé avoir baissé le quota de prêts financiers prévu initialement pour financer l’opération.

Sur les 44 milliards, il prévoyait de débloquer 20 milliards de dollars de sa fortune personnelle. Il financerait alors le reste avec des prêts bancaires, dont 13 milliards seront garantis par des titres Tesla. Cette nouvelle avait alors créé du remous sur les marchés boursiers. Contre toute attente, Elon Musk a écarté la question des prêts bancaires.

Tout semblait aller dans le bon sens jusqu’à ce qu’Elon Musk annonce le vendredi 13 mai la suspension temporaire de son projet de rachat. Dans un tweet de l’homme d’affaires, on pouvait lire : « L'accord est temporairement suspendu dans l'attente de détails concernant les calculs selon lesquels les faux comptes et les spams représentent effectivement moins de 5 % des utilisateurs ».

Une décision qu’il a justifiée par l’attente de précisions sur les spams et les faux comptes, car la modération du réseau social ainsi que les spams et la désinformation seraient au cœur des discussions liées au projet de rachat.

 06 juin 2022    La Rédaction

Populaires

Newsletter le business Journal

Recevez les dernières actualités
du Business Journal sur votre adresse email.

À ne pas manquer