Aller au contenu principal

Apple est accusée d’abus de position dominante dans l'industrie de la musique en ligne par l’UE

Apple Streaming Musical ; https://pixabay.com/fr/photos/macbook-iphone-t%C3%A9l%C3%A9phone-apple-1093641/

Au terme d’une enquête qui a duré plusieurs mois, la Commission européenne a approuvé la plainte déposée par Spotify contre Apple en 2019. La plateforme de streaming musical d’origine suédoise accuse le géant américain d’abus de position dominante dans l’industrie de la musique en ligne. Cette accusation arrive à un moment où Apple, à l'instar des GAFAM, affiche d’excellents résultats pour le premier trimestre 2021. 

Apple désavantage les services concurrents de musique en ligne

Ce que dénonce l’exécutif européen, c’est l’obligation qu’Apple a imposée aux développeurs d’applications de musique en ligne d’utiliser le système de paiement d’Apple store de manière exclusive. Elle a été imposée comme condition sine qua non pour que les utilisateurs puissent accéder aux services proposés. À cause de cette restriction, les développeurs ne peuvent pas informer leurs utilisateurs de l’existence d’autres alternatives.

La commissaire européenne à la Concurrence Margrethe Vestager estime que : « En fixant des règles strictes sur l'App Store qui désavantagent les services concurrents de musique en ligne, Apple prive ses utilisateurs d'alternatives moins onéreuses et fausse la concurrence au profit de ses propres services de musique. » 

Outre cette contrainte, Apple exige à l’ensemble des développeurs d’applications le paiement d’une commission de 30 % sur les abonnements et les ventes réalisées à travers Apple store. Les développeurs se trouvent donc obligés de répercuter cette commission sur les prix, faisant ainsi pâtir les consommateurs.

La firme à la pomme se trouve désormais dans l’obligation de faire des propositions, en attendant que le verdict final de la Commission européenne soit rendu. Celui-ci peut prendre la forme d’obligation de modifier les règles mises en cause ou de paiement d’amendes.

Apple double ses résultats au premier trimestre 2021

Apple, tout comme les autres géants du numérique, a présenté ses résultats financiers du premier trimestre 2021. Sur la période de janvier à mars, le bénéfice net d’Apple a doublé, s’établissant désormais à 23,6 milliards de dollars. La firme de Cupertino doit cet énorme succès à l’explosion des ventes de tablettes iPad qui ont évolué de 79 %. En deuxième position viennent les ventes d’ordinateurs Mac qui ont augmenté de 70 %, suivies des ventes d’iPhone en hausse de 66 %.

À l’instar d’Apple, les géants du numérique, les GAFAM ont présenté leurs excellents résultats des 3 premiers mois de 2021. Avec plus de 8 milliards de dollars, Amazon a triplé son bénéfice net entre janvier et mars. Quant à Alphabet, la maison mère de Google, elle a vu son chiffre d’affaires croître de 33 % sur la même période, s’établissant désormais à 55,31 milliards.

Les bénéfices enregistrés par Facebook sont estimés à 9,5 milliards de dollars. Pour en arriver là, Facebook a tout misé sur la publicité numérique. Le réseau social a, en effet, réalisé d’énormes investissements dans les plateformes et les outils qui facilitent les transactions en ligne, et encouragent les commerçants et les ménages à recourir à leurs services pour la recherche d’informations et le divertissement.

D’après le cabinet d’études eMaketer, Facebook est en bonne voie pour franchir la barre des 100 milliards de dollars de revenus publicitaires, ce qui lui permettrait de garder sa deuxième place en matière de parts de marché mondial derrière Google avec 23,7 % contre 28,6 %.

 03 mai 2021    La Rédaction

Populaires

Newsletter le business Journal

Recevez les dernières actualités
du Business Journal sur votre adresse email.

À ne pas manquer