Rubrique Economie

Coronavirus en France : Édouard Philippe présente les grandes lignes du plan de déconfinement

Coronavirus en France : Édouard Philippe présente les grandes lignes du plan de déconfinement

Encore quelques heures au gouvernement français pour présenter son plan de déconfinement pour la France. Pourtant, il reste encore des choix importants à faire pour que cette phase dont le démarrage est prévu pour le 11 mai se déroule en toute sécurité. Au nombre des plus grands défis actuels, il y a la réouverture des établissements scolaires, puisque le Conseil scientifique propose une rentrée en septembre.

Mardi 28 avril, le Premier ministre présentait « la stratégie nationale de déconfinement » aux députés. Très attendu par toute la nation, ce discours a évoqué le déconfinement de l’école, des transports, des commerces, du travail, des rassemblements ainsi que la santé, notamment la question de l’isolement, les tests et les masques.

Un proche du chef du gouvernement a précisé que « le chantier est immense et il reste encore beaucoup à faire ». Le plan de déconfinement a été voté à 368 contre 100 voix. Le 11 mai actera la mise en œuvre de la première phase qui sera suivie d’une seconde phase le 2 juin. Le Premier ministre a également rappelé la présentation samedi prochain du projet de loi pour le prolongement de 2 mois de l’état d’urgence sanitaire, jusqu’au 24 juillet.

Des déplacements limités et des transports encadrés

Le premier ministre a ensuite présenté les 10 points du plan. Le premier point concerne le maintien du début du déconfinement au 11 mai, sur la base d’un suivi des indicateurs jusqu’au 7 mai et des spécificités de chaque région. Par conséquent, il a été créé une carte des départements verts (déconfinement massif) et rouges (déconfinement strict).

Les déplacements pourront se faire sans attestation, à l’exception des déplacements de plus de 100 km du domicile. Les transports aussi seront très encadrés avec port de masque obligatoire ; l’idéal serait que les Français restent dans leur département.

Limitation des manifestations et rassemblements

Les manifestations et les rassemblements sont limités à 10 personnes dans les lieux privés et sur la voie publique. Il n’y aura pas de spectacle ni de festival de plus de 5000 personnes avant le mois de septembre. La saison des manifestations sportives ne reprendra pas. Toute activité en plein air (sport collectif, sport de contact, plage) est interdite jusqu’au 2 juin.

Port de masque obligatoire et multiplication des tests

Dans les transports en commun, les crèches et les collèges, le port de masque sera obligatoire pendant les 3 semaines à venir. Dans les commerces, il est recommandé, mais pas obligatoire. Les personnes présentant des symptômes du virus seront soumises à un test de dépistage. Des brigades de dépistage seront constituées dans chaque département. L’objectif est de réaliser 700 000 tests chaque semaine.

La réouverture progressive des crèches, des écoles et des commerces

Edouard Philippe a annoncé la réouverture progressive des crèches et des écoles principalement sur la base du volontariat. Pour les maternelles et les primaires, la reprise est prévue pour le 11 mai. Les 6e et 5e reprendront le 18 mai et pour les 4e et 3e, ce sera fin mai.

Un maximum de 15 élèves sera accepté par classe dans les écoles et les crèches n’accueilleront pas plus de 10 enfants. Le port du masque ne sera pas obligatoire pour les moins de 3 ans. Si les lycées restent fermés, la décision de leur éventuelle réouverture sera prise à la fin du mois de mai.

Le télétravail pour les entreprises

« Le télétravail doit être maintenu partout où cela est possible pendant au moins les trois prochaines semaines », voilà ce que préconise le plan de déconfinement pour les entreprises. Dans les cas où cela n’est pas possible, le premier ministre recommande le port généralisé de masques et la mise en place d’horaires décalés. Maintenu jusqu’au 1er juin, le dispositif d’activité partielle fera l’objet d’ajustement progressif.

Pas de réouverture pour les restaurants et les cafés

Dès le 11 mai, tous les commerces sont autorisés à rouvrir leurs portes, à l’exception des restaurants et des cafés. Le gouvernement statuera sur leur sort fin mai pour une possible réouverture le 2 juin. Dans les marchés et les commerces, un cahier des charges rigoureux de distanciation sociale et de port de masque pour les employés et les clients devra être respecté.

Mardi 28 Avril 2020 La Rédaction