Mercredi 12 Décembre 2018

Rubrique Management

Comment vendre son entreprise ?

Comment vendre son entreprise ?

La vente d’une entreprise est une aventure délicate qui nous met dans un processus complexe au cours duquel plusieurs facteurs doivent être pris en considération. Vous pourriez, pour réussir cette opération, avoir besoin des services d’un avocat, d’un expert-comptable ou encore d’un courtier ou des trois à la fois.

Votre profit à l’issue de la vente, dépendra entre autres choses de la raison qui motive la vente, la puissance organisationnelle de l’entreprise et son chiffre d’affaires. Si vous êtes en phase de prendre une telle décision, voici quelques clés pour vous aider à y parvenir.

Déterminer la raison de la vente

La première chose à faire consiste à déterminer la véritable raison qui motive la vente. D’une façon générale, les propriétaires d’entreprises procèdent à la cession de leur société pour l’une ou l’autre des raisons qui suivent : retraite, maladie ou encore dispute entre associés. D’autres par contre vendent leurs entreprises quand ils l’estiment très peu rentable. Dans ce dernier contexte, il est bien difficile de trouver des acheteurs et de rentabiliser la vente. Gilles Lecointre, statisticien et économiste français, affirme d’ailleurs à ce propos: « Dans l’idéal, il faut vendre son entreprise lorsque celle-ci est au mieux de sa forme ». Quelle que soit la raison qui sous-tend votre démarche, la prochaine étape sera celle consacrée à la préparation de la vente.

Préparer la vente

L’opération de vente se prépare le plus tôt possible. Il faut y consacrer une ou deux années environs. Pendant cette période travaillez à accroître la productivité de l’entreprise, ses profits, consolider votre base clientèle et pensez à améliorer la structure organisationnelle même de l’entreprise. Plus l’entreprise est sérieuse et rentable, mieux elle est attractive pour les potentiels acheteurs. Pendant cette période, vous devez penser également à ce que vous ferez après la vente. Vous serez libéré ainsi du stress de « l’après » qui pourrait être très déstabilisant.

Evaluer l’entreprise

Prenez ensuite le temps de déterminer la valeur de votre entreprise. Cette opération permet d’être sûr de ne la vendre ni trop peu ni excessivement chère. La valeur de l’entreprise est déterminée par sa rentabilité actuelle et les projections de rentabilités futures. Vous aurez pour cela besoin des services d’un expert qui pourra ressortir dans un Plan d’Affaires ou un Business Plan les forces de votre entreprise, son positionnement sur le marché, sa stratégie, etc.

Préparer les documents

Vous devez aussi dresser l’état de tout le patrimoine de l’entreprise. Cela se résumera à rassembler vos points financiers et vos déclarations fiscales sur les trois ou quatre dernières années et en faire l’analyse avec un comptable. Vous aurez en plus de cela à établir non seulement une liste du matériel et des équipements qui doivent être vendus avec l’entreprise ; de même que la liste des contacts liés à des opérations de vente et de fourniture, mais aussi à apprêter les documents importants tels le bail actuel, le contrat de cession de l’entreprise.

Solliciter les services d’un courtier

La vente d’une entreprise étant une tâche très ardue et qui requiert une certaine expertise, songez à la confier à un courtier ou à un cabinet spécialisé en conseil-acquisition et ne faites vous-même plus que des interventions ponctuelles. En louant les services d’un courtier vous avez le temps de continuer à faire tourner l’entreprise et à générer du profit pendant que le courtier se charge des démarches concernant la vente. Avec un courtier, vous avez également l’avantage d’obtenir un prix le plus intéressant parce qu’il voudra lui aussi maximiser sa commission.

Trouver l’acheteur

Trouver le bon acheteur peut s’avérer être une mission très difficile. Or, plus il y a de concurrents disposés à racheter votre entreprise, plus chère vous pouvez la vendre. Vous gagnerez donc beaucoup à accroître la communication et la publicité autour de votre entreprise pour attirer le plus d’acheteurs potentiels possible et avoir plus de latitude quant au choix de l’acheteur final.

Une fois le choix de l’acheteur effectué, il faut finaliser le contrat de vente et les dernières pièces inhérentes à la celle-ci.

Lundi 3 Août 2015 La Rédaction