Rubrique Entreprises

Comment Marissa Mayer est-elle devenue le boss de Yahoo ?

Comment Marissa Mayer est-elle devenue le boss de Yahoo ?

Mariée et mère d’un enfant, Marissa Mayer, la PDG de Yahoo est aujourd’hui l’une des femmes les plus puissantes et les plus riches au monde. De la fille très timide et presque associable à la présidente très respectée, voici un parcours qui mérite d’être connu.

Marissa Mayer est aujourd’hui la PDG de Yahoo, entreprise dont elle a pris la tête alors que cette dernière allait lentement mais sûrement à la dérive.

Enfance et études

Marissa Mayer est née le 30 mai 1975, à Wausau où elle a grandi dans une famille d’éducation bourgeoise. Elle a fréquenté l’école publique, mais ses parents (un professeur d’art finlandais et une femme au foyer) avaient assez de ressources pour l’inscrire dans de nombreuses activités. Très timide et pas très intéressée par la vie sociale, Marissa Mayer était plutôt tournée vers les études et plus à l’aise avec ses professeurs qu’avec ses camarades. Avec l’encadrement de ses parents et de ses professeurs, elle s’est très vite découverte une passion pour les mathématiques, mais aussi pour le leadership. Dès le lycée, elle a été présidente du club d’espagnol, capitaine d'équipe des débats, trésorière du key club et capitaine de l’équipe de pom pom girl. En 1993, elle postule et est acceptée dans 10 universités ; parmi lesquelles Yale, Harvard et Stanford. Elle choisit ce dernier pour faire neurochirurgie, mais renonce après la première année, à la recherche d’un cursus où l’on mémorise moins et utilise plus son cerveau. Elle s’inscrit donc en informatique ou elle obtient une maîtrise spécialisation en intelligence artificielle. Parallèlement, Marissa Mayer se découvre une autre passion, l’enseignement. A la fin de ses études, elle choisit, parmi la douzaine de propositions d’emploi qui lui sont faites, celle de Google qui comptait moins de 20 employés à l’époque et avait selon elle 2% de chance de réussir. Un choix osé, juste pour être entourée de personnes tout aussi, sinon plus, intelligentes qu’elle.

Passage chez Google

Marissa Mayer rejoint Google, en 1999, en tant que programmeur. Elle y travaille 100 heures par semaine, dormant seulement 4 heures par nuit. En 2005 elle est promue chef de la section de développement des produits. Elle travaille à ce poste sur les produits phares de Google tels que la recherche Internet et d'images, les Groupes, les Actualités, le Google Product Search, Google Labs, Gmail, Orkut, les logiciels Google Desktop, la barre d'outils Google, ainsi que bien d’autres produits. Elle dépose, de concert avec les dirigeants de Google, de nombreux brevets relatifs à l’intelligence artificielle. Différentes promotions l’amènent au poste de vice-présidente de Google qui, en 2004, fait son entrée en bourse, rendant très riches Marissa Mayer et certains de ses collègues. Mais, en 2010, sa carrière à Google commence à battre de l’aile avec un changement qui l’enlève de la tête de la section de recherches et de développement des produits. Elle demeure cependant vice-présidente et est directement sous l’autorité du CEO jusqu’à l’occupation de ce poste par Larry page, l’un des cofondateurs de Google. Lorsque ce dernier composa en effet son conseil de cadres, Marissa Mayer n’y figurait pas. Parmi les nombreuses raisons évoquées pour justifier cette rétrogradation, le désintéressement de Marissa Mayer pour tout aspect ne concernant pas les utilisateurs des produits de Google. Elle aurait ainsi négligé de nombreuses invitations à des réunions relatives aux choix stratégiques ou commerciaux de la société. Sa grande capacité à travailler longtemps et sa difficulté à déléguer ont également fait d’elle au fil du temps, un goulot d’étranglement qui ralentissait les travaux de la section de recherches et de développement.

Arrivée à Yahoo

En 2012, à la surprise générale, Marissa Mayer entre à Yahoo en tant que PDG. Elle est à ce moment, l’espoir de toute une société qui bat dangereusement de l’aile et voit la plupart de ses cadres prendre le large. Enceinte en ce moment de 7 mois, elle fait un début dont les employés se souviendront longtemps, faisant une revue des troupes pour le moins intimidante. Son verdict : Yahoo disparaitra très bientôt si rien n’est fait ; la culture du groupe est inexistante, les produits dénués d’innovation et de talent. Elle rejette également le projet visant à associer Yahoo avec certains de ses concurrents pour limiter les dépenses au niveau des applications technologiques et commence à former sa propre équipe. Dans la foulée de nombreuses personnes sont licenciées à presque tous les niveaux, et une nouvelle dynamique est insufflée à la société. La nourriture est désormais gratuitement disponible au travail, rendant ainsi inutiles les longues pauses déjeuner, les Blackberrys sont interdits et des Smartphones distribués à tout le personnel, un forum est créé pour les échanges sur le fonctionnement de la société et des réunions hebdomadaires organisées chaque vendredi. Si au début, les réunions avec leur nouveau PDG avaient des allures de cauchemars avec des questions techniques balancées à la volée et un rythme infernal, les employés de Yahoo ont fini par s’y habituer. Pendant la première année de direction, Yahoo a racheté une vingtaine de start-up en difficulté (parmi lesquelles Tumblr), et remis en marche son processus de création. Sous la direction exigeante de la nouvelle présidente, une nouvelle version de Yahoomail pour le web, Windows8, iPhone et Android est lancée en décembre 2012. La direction décide également d’accorder une plus grande place au développement des applications mobiles. Une nouvelle culture d’entreprise prend place avec des employés beaucoup plus présents et plus engagés, et les actions du groupe connaissent une croissance de l’ordre des 100%. Entre-temps, Marissa Mayer a eu son bébé, étape qu’elle a managé avec son efficacité coutumière, ne prenant en tout que 6 semaines de congée, tout en s’efforçant de relever Google dans la foulée.

Mardi 2 Décembre 2014 La Rédaction