Rubrique Economie

Comment l’impression 3D va révolutionner l’industrie

Comment l’impression 3D va révolutionner l’industrie

L’industrie telle que nous la connaissons est-elle sur le point de disparaître ? L'impression 3D va t elle révolutionner nos modes de productions ?

De plus en plus, l’impression 3D est présentée comme l’élément déclencheur de la troisième révolution industrielle. Il est en effet évident pour tous, que cette technique va pour le moins changer l’industrie et le monde de la consommation en général.

Potentiel dans plusieurs domaines

Les domaines dans lesquels l’impression tridimensionnelle peut être utilisée sont très nombreux, bien que ceux où les objets conçus sur-mesure soient privilégiés. Dans la médecine par exemple, elle permet de faire des avancées très significatives en matière de prothèses en l’occurrence. Il en est de même pour la bijouterie et la joaillerie. L’architecture, l’art, la mode ou le design sont également d’autres domaines très influencés par cette technologie au même titre que l’aviation, l’automobile ou le sport. N’oublions pas l’aéronautique qui a été l’un des premiers à cerner et à exploiter les potentialités de l’impression 3D. Dans les autres domaines, elle est également mise à contribution ; à défaut de la création complète des pièces, la création de leurs composantes.

Relocalisation et économies

L’une des premières conséquences de l’impression 3D est que les produits pourront être imprimés au même coût à n’importe quel endroit. Plus besoin donc pour les entreprises de se déplacer dans un autre pays à la recherche d’une main d’œuvre moins chère. L’élimination des assembleurs et autres manœuvres sera nécessaire après l’adoption de l’impression 3D, mais d’autres types d’emplois seront inexorablement créés. A l’instar de la mécanisation et de l’informatique, cette technologie créera au final plus d’emplois qu’elle n’en supprimera. Cet avantage en engendre un autre. Les produits pourront être fabriqués près du lieu de leur vente. A l’arrière boutique, si nécessaire. Cela permet donc d’éliminer les transports et tous les coûts qu’ils entrainent. Les coûts des biens diminueront donc aussi. La fabrication des biens par impression 3D enrayera également la nécessité de la production en masse. Il n’y aura plus de flux de marchandises à gérer, et donc plus d’invendu, car la production se fera en fonction de la demande exprimée. Grâce à la technologie additive qu’elles utilisent, les imprimantes 3D permettent aussi la réduction du gaspillage inévitable fait par le procédé de découpe actuellement utilisé par les industries.

Customisation à volonté

Un autre des avantages de l’impression 3D est qu’elle permet la personnalisation des biens. Les consommateurs pourront laisser libre court à leur créativité et à leur goût. Puisque chaque personne fera sa propre commande pour les biens, il lui sera possible de demander d’éventuelles modifications. Cela ne voudra pas dire qu’à chaque commande, il faudra concevoir un produit différent. Juste qu’il sera mis en place une sorte d’annuaire de produits et que le client aura la possibilité de faire effectuer des modifications précises sur son modèle. Ce processus forcera les entreprises à revoir leurs stratégies et opérations lors de leurs diverses phases de production. Au Japon par exemple, des imprimantes 3D font déjà des figurines à l’image des personnes qui le désirent. Néanmoins, la démocratisation de ces imprimantes devra faire face à certains défis.

Les défis de l’impression 3D

L’industrie ne disparaîtra pas après l’adoption de l’impression 3D et ce, pour plusieurs raisons. La première est que même si le coût de ces imprimantes a largement diminué ces dernières années, seules celles permettant la fabrication d’objets de petites tailles sont à la portée des ménages. Il est donc très improbable de voir chaque ménage se doter d’imprimantes capables de leur fabriquer leur lit, leur voitures ou leurs fauteuils. De plus, il ne faut pas perdre de vue que ces impressions nécessitent un minimum de compétence en informatique. Pas évident pour chaque foyer de disposer d’une telle personne.

Jeudi 13 Février 2014 La Rédaction