Rubrique Entreprises

Comment Free a-t-il atteint 4Mds de CA annuel en seulement 5ans

Comment Free a-t-il atteint 4Mds de CA annuel en seulement 5ans

La ligne directrice du réseau de télécommunications Free semble porter ses fruits. Avec l’innovation et la différence comme principes, cette dernière se fait progressivement une place sur le marché français ; mieux, le groupe atteint ses objectifs plus tôt que prévu. La preuve ? Ses 4 milliards de chiffre d’affaires atteint avant l’échéance de 2015. Mais dans le même temps, le réseau fait face à certaines difficultés, notamment avec la concurrence qui l’accuse de ne pas tenir ses engagements.

Pour Free, les choses vont bien. Plus de clients et un chiffre d’affaires en constante évolution. Les choses iraient pour le mieux dans le meilleur des mondes s’il n’y avait pas les accusations de Bouygues Telecom.

Un objectif fixé en 2010

En réalisant un chiffre d’affaires trimestriel de 1.1 milliard, Free parvient, du même coup à atteindre un des objectifs qu’il s’était fixés en 2010. Il avait en effet annoncé qu’il visait pour 2015, l’atteinte de 4 milliards de revenus annuels. Objectif atteint un an à l’avance. Ces objectifs, inscrits dans le plan de développement de la société sur la période 2009-2029, comprenaient entre autres, l’atteinte d’un EBITDA (Earnings before interest, taxes, depreciation and amortization) positif à la fin de 2014, ainsi que la couverture de 75% de la population en 3G et 50% en 4G. Rendez-vous donc dans quelques semaines pour voir si tous ces objectifs ont été atteints.

15 millions d’abonnés

La croissance du revenu de Free est allée de pair avec celle de ses abonnés. Ces derniers sont aujourd’hui 15.4 millions dont 9.6 millions abonnés mobiles et 5.8 millions abonnés au fixe. Ces résultats placent le réseau au rang du deuxième opérateur français en termes de conquête de nouveaux clients. Pour illustration, le groupe a conquis 70.000 abonnés au cours de ces trois derniers mois, seulement pour la téléphonie fixe. Le groupe affirme que la majorité de ses conquêtes se fait indépendamment des offres promotionnelles et très peu grâce aux opérations de vente privée. De plus, le nombre de souscriptions au forfait de 19.99€ est en augmentation constante, contrairement à celui au forfait à 2€ qui est en baisse. Une amélioration donc de son mix client. Avec 14% de part actuelle de marché, le groupe vise désormais le cap des 25%.

Controverse, illégalité et procès ?

Récemment, Free est entré dans une controverse avec son principal concurrent Bouygues Telecom. Ce dernier l’accuse de ne pas respecter ses promesses et donc de faire de la publicité mensongère. Free propose en effet à ses clients de télécharger jusqu’à 3G de données sur leurs Smartphones sans restriction aucune. Au-delà de ce volume, la connexion est bridée. Il utilise pour ce fait son réseau de connexion 3G, mais comme ce dernier n’est pas disponible sur toute l’étendue du territoire français, il utilise des antennes-relais Orange. Bouygues Telecom accuse Free de brider cette connexion même en deçà des 3G de téléchargement convenus pour pouvoir réduire la facture qu’il paye à Orange dans le cadre du contrat d’itinérance conclu. Ce bridage se ferait également lorsque les clients de Free regardent des vidéos en ligne. Ces accusations seront donc portées devant un tribunal de commerce qui devra déterminer si oui ou non, Free effectue un bridage de connexion pour certains de ses clients et, si oui, le montant des réparations. Bouygues pour sa part avance déjà un chiffre de 100 millions d’euros. Un nouvel épisode donc dans la guerre des prix que se livrent les opérateurs français.

Lundi 8 Décembre 2014 La Rédaction