Rubrique Management

Comment faire progresser l’entreprise grâce à l’intelligence collective ?

Comment faire progresser l’entreprise grâce à l’intelligence collective ?

Une entreprise qui souhaite gagner en performance et en efficacité doit, avant tout, miser sur le travail collaboratif et donc bannir à jamais le management pyramidal qui ne permet pas de tirer le meilleur des équipes. Les compétences de chaque collaborateur doivent ainsi être mises à contribution à travers l’intelligence collective. Voici quelques pistes pour la développer.

1- Définir les rôles

L’intelligence collective est un atout non seulement concurrentiel, mais aussi engageant, dans la mesure où elle ne peut se mettre en pratique sans définir les responsabilités de tous les acteurs, aussi bien les entreprises que les salariés. Pour qu’elle soit vraiment efficace, il est important que l’intelligence collective soit calibrée, c’est-à-dire que chacun doit pouvoir connaître le rôle qui lui est attribué au sein du projet d’entreprise. Mais d’abord, il faut procéder à un audit en interne (cartographie de l’ensemble des compétences en ne se limitant pas aux intitulés de postes le plus souvent restrictifs, arbre de toutes les connaissances, etc.) afin d’avoir des données précises et exploitables. Ce sont des données qu’il vous faudra suivre sur le long terme en utilisant des applications de collecte ainsi que de visualisation pour plus d’efficacité.

2- Fixer des objectifs SMART

Pour voir l’intelligence collective se développer, il faut également que les collaborateurs partagent les mêmes objectifs. Mais, il faut avant tout que ces objectifs soient clairement définis. Lorsque l’objectif n’est pas clair, il est difficile de savoir où on va. Dans ce cas, chacun se forge son propre point de vue et sa propre idée, ce qui fait tôt de laisser place à l’individualisme. Aucun objectif ne doit ainsi donner lieu à interprétation. Chaque objectif que vous fixez doit être clair, spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et temporel. C’est ce que l’on appelle couramment un objectif SMART. C’est l’une des conditions indispensables pour que le travail collaboratif et les excellentes idées émergent. Aussi, le fait de fixer des objectifs SMART permet-il de rester focaliser sur la tâche à effectuer, en sachant exactement ce qu’il faut faire et le moment où il faut le faire pour le succès de la société. Cela permet aussi de gagner un temps considérable, en ce que l’exécution des projets repose sur une base inébranlable.

3- Développer un sentiment d’appartenance

Pour travailler de manière efficace ensemble et progresser vers un objectif commun, il est primordial de veiller à développer chez les membres de l’entreprise un sentiment d’appartenance à un groupe, de façon à créer une sorte de tribu au sein de la structure et d’éviter habilement la formation de clans. Pour cela, il est nécessaire d’établir une culture d’entreprise, de la faire vivre et surtout de la maintenir. Il faut également faire son possible pour que les valeurs intrinsèques à l’entreprise soient connues de tous et partagés par l’ensemble des responsables et employés. Dans le même sens et pour renforcer encore plus ce sentiment, si vous envisagez de recruter d’autres collaborateurs, il faudra veiller à ce que ceux-ci aient un système de valeurs identique à celui de votre entreprise, afin de favoriser leur insertion dans la tribu.

4- Valoriser les personnes et non les postes

Le rôle du manager est de suivre ses collaborateurs, de les accompagner, d’écouter leurs préoccupations, de leur fixer des challenges, de gérer les animations au niveau des équipes, de veiller à nourrir une ambiance des plus saines et de conduire ses collaborateurs à aller de l’avant, à s’épanouir dans les tâches qu’ils accomplissent et à progresser. Il est donc important que le manager valorise les collaborateurs en tant que personnes humaines et non les intitulés de postes. Oubliez donc les statuts, les nombreuses fiches de mission et focalisez-vous sur l’objectif le plus important : composer avec toutes les énergies et prendre en compte les idées de tout un chacun, les inciter à plus de partage et surtout, ne plus chercher à vous imposer. Le manager ne doit donc pas se comporter comme un homme-orchestre qui prend toutes les décisions et impose son point de vue aux autres, mais comme un maestro qui insuffle le mouvement et l’impulsion afin que chacun donne le meilleur de lui.

5- Respecter sa promesse de départ

Il faut souligner la grande importance du contrat que l’entreprise a passé avec le salarié au moment de son recrutement. Favoriser l’intelligence collective, c’est également s’assurer que la culture de l’entreprise est en parfait accord avec le profil du salarié. C’est ainsi que les GAFA (acronyme qui désigne les quatre géants du web à savoir Google, Apple, Facebook et Amazon) ont basé leur processus de recrutement sur une double promesse qui est celle du recruteur qui promet de fournir à l’individu un cadre propice à son développement et celle de l’employé qui accepte le projet ainsi que les codes de l’entreprise. Cette promesse réciproque engage aussi bien l’entreprise que la responsabilité du salarié.

Mercredi 28 Novembre 2018 La Rédaction