Rubrique Management

Comment bien négocier son salaire, cinq astuces pour gagner plus

Comment bien négocier son salaire, cinq astuces pour gagner plus

Si vous êtes demandeur d’emploi, ou que vous avez déjà un emploi, demandez une augmentation de salaire n’est pas chose aisée, vous devez savoir aborder ce sujet avec un certains nombre d'éléments d’appréciation et avoir la bonne méthodologie pour obtenir ce à quoi vous estimez avoir droit. Voici 5 astuces pour obtenir l’augmentation tant désirée.

Avoir un salaire qui vous satisfasse n’est presque jamais une chose aisée. Mais vous vous devez d’essayer, surtout quand vous êtes convaincu de la légitimité de votre demande. Voici quelques astuces pour transformer votre essai en réussite parfaite.

1. Estimez votre salaire

Vous ne pourrez bien négocier votre salaire que si vous êtes convaincu du bien fondé de votre demande. Pour cela, pensez à ce que vous avez à apporter à l’entreprise en matière de plus value. Vous pourrez ainsi avoir un argumentaire solide et valable qui aura plus de poids qu’une discussion mouvementée. Si vous négociez une augmentation de salaire ou un salaire pour un nouvel emploi, il vous faudra idéalement savoir quelle est la rémunération moyenne consacrée au poste que vous occupez en fonction de votre expérience, mais également de l’importance des tâches que vous accomplissez.

2. N'ayez pas peur

Quand il va s’agir de discuter avec votre employeur à propos d’une augmentation de salaire, il faudra vous affranchir de la peur et affronter une éventuelle réponse négative. Parce qu’une chose est sûre, c’est que si vous n’essayez pas, c’est presque sûr que vous ne l’aurez pas. Soyez calme et commencez la discussion le plus sereinement du monde, vous devez aussi savoir ce que vous voulez et ce que peut penser votre patron. Il faudra donc alors être sincère en ce qui concerne le salaire que vous convoitez et pourquoi vous estimez y avoir droit. Soyez également sûr de vous sans être arrogant. Cela permettra de légitimer votre demande aux yeux de votre interlocuteur.

3. Ne négociez pas inutilement

La plupart des entreprises ont des barèmes fixes pour les salaires ce qui fait qu’ils sont moins enclins à bouger les lignes. Soyez donc sûr de ne pas demander une somme inacceptable pour votre employeur. A défaut de quoi, il refusera votre demande, mais vous considérera également comme une personne déconnectée des réalités, ce qui sera néfaste à votre réputation auprès de lui. Evitez également de faire le forcing, parlez de votre désir d’augmentation une à deux fois par an mais de grâce, n’en faites pas trop.

4. Exercez-vous

A moins d’être un négociateur professionnel, il vous faudra bien préparer votre entretien. Cela implique un entrainement. Il est clair que les négociations ne se dérouleront pas sans anicroche, prenez donc conseil auprès d’une personne de confiance, si possible expérimentée en matière de négociation ou de rémunération. Vous pourrez par exemple faire des simulations de votre entretien où la personne jouera le rôle de votre supérieur. Si vous n’avez personne pour vous entraîner, utilisez votre miroir. Vous pourrez également bien vous documenter pour savoir ce à quoi vous attendre.

5. Ne cédez pas immédiatement

N’abandonnez pas sur le champ si votre employeur n’est pas d’accord sur votre augmentation. Vous avez les armes pour ne pas abandonner de sitôt puisque vous avez une argumentation solide. Ne vous privez pas de répéter vos arguments, ils sont aussi valables que ceux de votre employeur. Surtout, essayez de ne pas parler de manière ininterrompu, permettez à la partie adverse de réfléchir à ce que vous dites et prenez également le temps de comprendre ce qu'il veut vous faire passer comme message. Si vous insistez trop, vous risquez de le pousser à bout, augmentant ainsi vos chances d’obtenir une suite négative à vos prétentions salariales.

Lundi 2 Février 2015 La Rédaction