Rubrique Management

Comment bien élaborer sa stratégie de social selling en 6 points ?

Comment bien élaborer sa stratégie de social selling en 6 points ?

Autrefois, c’était sur le marché que se faisaient les échanges et les recommandations de produits. C’est ce que propose aujourd’hui le social selling, mais sur les réseaux sociaux, la finalité étant de conclure des ventes. Le social selling est une technique commerciale utilisée dans le marketing digital, très bénéfique à l’entreprise, pour peu qu’elle soit bien mise en place. Voici comment procéder !

1. Faire correspondre votre diffusion à votre audience

Il est important de mettre en place un efficace dispositif de diffusion sur les réseaux sociaux pour espérer atteindre votre objectif. Celui-ci doit beaucoup inspirer confiance et pouvoir emmener les internautes à la discussion. Étudiez votre base de données clients afin d’identifier les goûts, les besoins, les habitudes d’achat et l’âge moyen de votre public. C’est en fonction de ces différents éléments que vous devrez préparer et diffuser vos contenus sur les réseaux.

2. Choisir une bonne fréquence éditoriale

L’une des choses les plus compliquées dans le social selling est de pouvoir trouver le juste milieu entre le manque d’information et le spam. Pour une bonne optimisation, publier trois articles chaque semaine est ce qui est le plus recommandé. Ce n’est pas pour autant qu’il faut produire du contenu juste pour en produire ; vos équipes doivent être parfaitement en mesure de fournir des contenus en cohérence avec votre stratégie éditoriale et l’illustrer au mieux.

3. Inclure les commerciaux dans votre stratégie de contenu

C’est une grande erreur que de ne pas présenter votre stratégie de contenu aux collaborateurs et commerciaux, leur expliquer pourquoi tel sujet est abordé et la façon dont chacun des contenus intervient tout au long du processus de décision des prospects. L’idéal est de les associer dès le début de la mise en place de la stratégie afin qu’ils puissent bien s’en imprégner et contribuer à sa réussite. Cela est d’autant plus nécessaire que l’appropriation à leur niveau peut être longue et continue, surtout si de nouveaux contenus sont régulièrement produits. Vous pouvez, par ailleurs, laisser la latitude à vos commerciaux de produire eux-mêmes du contenu (rédiger des articles de blog, recueillir des avis auprès des clients à l’aide d’un smartphone, etc.). Cela peut sembler peu professionnel, mais son caractère authentique est un plus pour votre stratégie éditoriale.

4. Améliorer les profils de vos commerciaux

Avant de réellement impliquer vos commerciaux dans votre stratégie et de leur laisser la possibilité de produire du contenu sur vos différents réseaux sociaux, vous devez, au préalable, étudier leurs profils et les optimiser afin de les rendre beaucoup plus attrayants. Le client doit être séduit par la qualité des profils et avoir envie de devenir « ami » avec les personnes à qui appartient les profils, surtout parce qu’il sait qu’il obtiendra auprès d’elles de précieuses informations. En présentant l’image d’un partenaire fiable, chaque visite peut devenir une belle opportunité pour mener une conversation des plus constructives susceptibles de mener à de concrets échanges commerciaux. D’un autre côté, c’est un moyen efficace pour l’entreprise de renforcer les liens qui unissent différents membres d’une même équipe et de créer une solide communauté qui apporte beaucoup de valeurs à la structure.

5. Bien préparer votre prospection

Les contenus attractifs ne suffisent pas pour donner du poids au social selling. Il faut également travailler sa prospection sur les divers réseaux sociaux et adopter des techniques de prise de contact qui ne sont ni intrusives ni agressives, mais plutôt très douces. La plupart des internautes n’apprécient pas d’accepter des invitations de personnes ou d’entreprises sur Facebook ou LinkedIn et de recevoir dès l’entame des e-mails commerciaux sans grand intérêt. Procéder de la sorte est tout sauf du social selling. Approchez délicatement les internautes, expliquez-leur la raison pour laquelle vous leur avez envoyé une invitation et l’expertise que vous souhaitez partager avec eux. Proposez-leur des contenus pertinents et interagissez un moment avec eux avant de vous décider à prendre rendez-vous. Une technique qui fonctionne dans cette démarche est de suivre de près les décisionnaires et quand l’un d’entre eux est promu ou change d’entreprise, de s’introduire ou se rappeler à lui, pour lui proposer un contenu en lien avec ses nouvelles responsabilités.

6. Faites un suivi de la performance de votre social selling

Les résultats du social selling s’observent sur le moyen et le long terme. Et pour en avoir de bons, il vous faudra mesurer la performance de votre stratégie. Vous pouvez, en ce sens, étudier plusieurs statistiques (taux de génération de leads, de trafic, de conversion, de ventes, etc.) qui pourront vous faire savoir si vous êtes dans la bonne direction. Si les chiffres sont bons, vous devez normalement voir votre audience s’accroître, les abonnements à votre infolettre, les likes et les commentaires se multiplier, etc. Par contre, si les résultats ne sont pas satisfaisants, il vous faudra revoir votre stratégie pour l’améliorer.

Mercredi 30 Janvier 2019 La Rédaction