Rubrique Economie

Canada: Retour à l’équilibre budgétaire

Canada: Retour à l’équilibre budgétaire

Le Canada devrait engranger un surplus budgétaire d’un montant de 6.4 milliards de dollars en 2015. Selon le gouvernement Harper, cet objectif sera atteint si le Budget 2014-2015, déposé ce mardi à la Chambre des communes par Jim Flaherty, est mis en œuvre.

Encore une année, et le Canada retrouvera son équilibre budgétaire. C’est ce qu’a annoncé hier le ministre des finances Jim Flaherty. A condition bien sûr de continuer à faire des efforts à quelques niveaux.

Les mesures de retour à l’équilibre

La contribution des consommateurs de cigarettes est l’une des premières sources du revenu budgétaire. En effet, le droit d’accise augmentera de 4$ par cartouche de cigarettes, mettant ainsi 685 millions de dollars à la disposition de l’Etat rien que pour l’exercice budgétaire 2014-2015. Les agents fédéraux, cette année encore, devront participer à l’effort. Après le recul de l’âge de la retraite qui est passé à 67ans l’année dernière et la réduction des frais de fonctionnement de certains ministères, ce sont les retraités qui sont mis à contribution par le budget de cette année. Ils devront supporter la moitié des coûts des prestations du Régime des soins de santé de la fonction publique (RSSFP), ce qui fera passer leurs cotisations annuelles de 261$ à 550$. De plus, il faudra 6 et non plus 2 ans minimum de service pour y avoir accès. Au-delà des économies qu’elles permettront, ces mesures visent aussi à faire correspondre la rémunération des agents fédéraux à celle offerte par le secteur privé. L’impôt sur le revenu des particuliers connaitra quant à lui une augmentation de 5,9% durant cet exercice budgétaire le faisant ainsi passer à 137,8 milliards de dollars. Les compagnies devront aussi faire un effort supplémentaire de 5,7%, mettant ainsi 37 milliards à la disposition de l’Etat. Les dépenses gouvernementales seront également limitées au maximum. Si 5,88 milliards doivent être consacrés à l’emploi et à la croissance, ils seront par contre décaissés sur une période de 6 ans. De plus, les dépenses de fonctionnement des ministères seront gelées pour deux années supplémentaires, certaines parts du gouvernement (celles détenues dans GM notamment) seront vendues, et l’achat des équipements pour les Forces armées retardé.

Les actions à mener lors de l’exercice

La première action qui s’annonce est la subvention pour l’emploi. Le ministre a en effet annoncé que cette subvention serait accordée, avec ou sans l’accord des provinces. Dans le dernier cas de figure, elle sera versée directement aux entreprises désirant faire de la formation. 500 millions de dollars seront aussi versés sur deux ans en soutien au secteur automobile. 391,5 autres millions serviront sur cinq ans à réaménager les routes, ponts et barrages desservant les parcs nationaux et les abords des canaux historiques. Sur la même durée, 305 millions seront consacrés à l'extension et à l’amélioration de l’accès aux réseaux haut débit (réseau haute vitesse à large bande) des régions rurales et nordiques. L’action du gouvernement la plus appréhendée cette année par les fonctionnaires est la révision du système de gestion des congés d’invalidité et de maladie. Ces derniers devraient être réduits car le gouvernement estime que les 18 jours de congés maladie pris en moyenne par les fonctionnaires fédéraux étaient trop nombreux. Toutes ces mesures et efforts devraient dans quelques années offrir de meilleures perspectives au canada.

Les perspectives

Si la croissance économique est plus importante que les prévisions, un léger surplus de 100 millions de dollars devrait être dégagé dès cet exercice. Au pire des cas, le déficit ne devrait pas dépasser les 2,9 milliards. Les 6,4 milliards de surplus prévus l’année prochaine, ne sont que la première tranche des 33 milliards prévus dans les quatre prochaines années. Bien que l’utilisation qui sera fait de ce surplus ne soit pas encore connue, il est évident qu’il contribuera à l’allègement de la charge fiscale supportée par les contribuables. De quoi encourager les citoyens dans l’accomplissement des efforts nécessaires au retour à l’équilibre.

Jeudi 13 Février 2014 La Rédaction