Rubrique Economie

Bourse: Le Dow Jones peut il atteindre 20000 points ?

Bourse: Le Dow Jones peut il atteindre 20000 points ?

Le Dow Jones à 20000 points, c’est ce qu’espère et craint à la fois tout le marché financier mondial. Avec la reprise économique, l’indice principal de New-York a le vent en poupe, même si les spécialistes ne sont pas tranquilles à l’idée de ce qui pourrait advenir après l’atteinte de ce plafond historique.

Malgré les dysfonctionnements observés à Washington et les différentes crises fiscales et financières, le Dow Jones voit ses points augmenter de manière inexorable. Après la barre des 15000 points, c’est celle des 20000 points qui est prévue par les différents spécialistes.

Une croissance inéluctable

D’ici 3 ans, 5 au maximum selon les experts, le Dow Jones atteindra la barre des 20000 points. Il suffirait juste pour cela qu’il continue à connaître une croissance de 5% par année et l’affaire serait entendue. C’est en tout cas ce qu’a affirmé à la revue Forbes Neil Hennessy, président et responsable des placements du groupe Hennessy. Rien que cette année déjà, la bourse a gagné 2900 points et les prévisions de croissance pour les prochaines années sont optimistes. Si cette situation se confirme, les différents investisseurs à cette bourse se retrouveront avec un rendement de 40%. Cette croissance se voit encore accélérer par certains experts qui prévoient l’atteinte des 20000 pour l’année prochaine si ce n’est cette année.

Portée par l’étranger

La montée du Dow Jones est due à une certaine euphorie qui s’observe sur le marché financier de Washington. Des investissements massifs s’opèrent notamment dans les fonds communs d’actions. Cependant, il est important de noter que cet engouement ne se situe pas au niveau des investisseurs américains mais des étrangers qui investissent dans des entreprises étrangères. Pour exemple, sur les 103 milliards de dollars investis dans les fonds communs d’actions, seulement 9 milliards étaient destinés à des fonds communs d’actions originaires des Etats-Unis. De plus, avec la reprise, les entreprises font de plus en plus de bénéfices qu’ils répartissent en dividendes, rachats d’actions ou acquisitions ; autant d’initiatives qui participent à la montée de la valeur du Dow Jones.

Sous de mauvais augures

Si les spécialistes annoncent l’atteinte des 20000 points, ils ne sont cependant pas enthousiasmés par cette perspective. En effet, la situation d’insécurité engendrée par cette bulle spéculative risque de porter préjudice à la réduction du chômage. Les entreprises risquent en effet de n’embaucher que des travailleurs à temps partiel, afin de gérer cette situation d’incertitude sans trop en pâtir en cas d’effondrement. Effondrement qui n’est pas très loin d’après certains spécialistes. En effet, si les choses continuent comme ça et que l’investissement continue à affluer, les coûts commenceront à grimper, ce qui conduira le système à une période de surchauffe. Et toutes les périodes de surchauffe étant suivies de récession, très vite, la bulle spéculation engendrera une autre crise économique. Mais les cycles économiques durant plusieurs années, on peut espérer avoir un grand répit avant le retour de la crise. Si tant est que le Dow Jones atteigne 20000 points, ce qui n’est pas très évident.

Mercredi 12 Novembre 2014 La Rédaction