Rubrique Entreprises

Après son Note 7, Samsung effectue de nouveaux rappels de produits

Après son Note 7, Samsung effectue de nouveaux rappels de produits

La série des mauvais épisodes se poursuit avec Samsung. Le géant coréen du smartphone vient de faire un rappel de plus de 2 millions de ses machines à laver aux États-Unis.

Samsung dans une mauvaise passe

À peine sortie de la catastrophe commerciale du Note7 qui devait imposer Samsung à ses concurrents, la marque coréenne se retrouve à nouveau dans le collimateur des consommateurs, américains, cette fois. Le CPSC (Consumer Product Safety Commission) a jugé opportun d’interpeller Samsung à propos d’une gamme de ses machines à laver en usage sur le territoire des États-Unis, et jugée dangereuse. Le CSPC reproche à Samsung d’avoir mis sur le marché, depuis 2011, des machines à laver dont les têtes ne sont pas stables. Ces dernières se détachent soudainement et créent des accidents parfois très dommageables aux utilisateurs. Et pour corroborer ces remarques, ce ne sont pas les exemples qui manquent. Neuf personnes auraient déjà été blessées par les machines à laver de Samsung, dont une des victimes s’en est sortie avec la mâchoire abimée. Un exemple parmi les 733 cas d’accidents signalés à la société coréenne qui se retrouve une fois de plus obligée de retirer une trentaine de modèles de ses machines à laver, estimées à 2,8 millions d’exemplaires.

Un séisme pas bien grave pour Samsung

Si ce coup est peut-être censé ébranler le constructeur coréen, il est important de signaler que Samsung ne s’en sent pas secoué pour autant. La raison est simple : la fabrication de machine à laver qui fait partie de l’électronique de Samsung fait à peine 1% de son chiffre d’affaires. Par contre, on ne pourrait pas dire la même chose en ce qui concerne les smartphones. Le fiasco du Note7 avait fait dégringoler le chiffre d’affaires de Samsung de 30% uniquement sur le territoire des États-Unis. Des pertes estimées à près de 6 milliards d’euros. On notera que les mésaventures de Samsung se succèdent de plus en plus. Un peu plus loin dans le passé, en 2013, un scénario similaire avait déjà poussé Samsung à retirer ses machines à laver du marché. À cette époque, les faits se passaient en Australie, où la firme coréenne a dû rappeler 150 000 appareils.

Le plan de rappel mis en place

C’est une décision de Samsung, donc il ne s’agit pas d’une pression venue de qui que ce soit. Cela serait peut-être lié au fait que ces incidents ont été signalés en ce moment où le constructeur perd du terrain au niveau de la confiance de ses consommateurs. Les consommateurs qui disposent des machines ciblées ont le choix entre une réparation à domicile plus une augmentation d’un an de garantie, ou une réduction sur l’achat d’une nouvelle machine à laver.

Mercredi 28 Décembre 2016 La Rédaction