Mercredi 12 Décembre 2018

Rubrique Entreprises

Alphabet : que retenir de la nouvelle réorganisation de Google ?

Alphabet : que retenir de la nouvelle réorganisation de Google ?

Le lundi 10 août au soir, Google a officialisé la naissance d’Alphabet, la nouvelle entité dont l’essence est de devenir la maison-mère de l’ensemble des sociétés du groupe. A Wall Street, Alphabet remplacera d’ici la fin de l’année Google qui est devenu une filiale à 100% de « Alphabet », la nouvelle société qui, elle, sera sous la direction de Sergey Brin et Larry Page respectivement Président et directeur général.

Quelles sont donc les transformations qu’induit l’énorme restructuration de Google ?

Alléger Google

« Notre entreprise fonctionne bien aujourd’hui, mais nous pensons que nous pouvons la rendre plus claire et plus responsable. Nous créons donc la nouvelle société appelée Alphabet », déclare Larry Page. Il ajoute : « Alphabet servira de holding pour une collection de sociétés. La plus grande de ces dernières est bien sûr Google dont la holding détiendra 100% ». En effet, quand on parle de Google, la plupart des consommateurs d’internet pensent seulement au moteur de recherche et parfois à ses services annexes tels Gmail, Youtube, etc. Or la société a connu un développement exponentiel et fait usage de ses bénéfices pour s’investir dans de nouveaux projets comme Calico où se font des expériences pour rallonger l’espérance de vie, Fiber qui envisage la fourniture de service internet à un débit de 1Gb/s ou encore Nest où des équipes entières œuvrent dans la conception d’objets connectés.

Avec cette nouvelle organisation, le géant du web entend procéder à une véritable séparation des activités. Ainsi, Google conserve les activités principales du groupe comme les recherches internet, la publicité en ligne, la cartographie, les applications telles Gmail, Hangout, Agenda ou Drive, le système d’exploitation mobile Android, et Youtube, la filiale de vidéo en ligne. Les activités de Google sont désormais coordonnées par Sundar Pichai promu directeur général de l’entité le lundi 10 août. Les activités périphériques fortement développées ces dernières années, mais dont les coûts inquiétaient certains investisseurs seront directement sous la dépendance directe de ‘‘Alphabet’’. Elle prend donc en compte les activités des sociétés telles Calico, Nest , Fiber, Google Venture et Google Capital, de même que le X-Lab qui sert d’accélérateur à toutes sortes de nouveaux projets (drones, Google Cars, projet Loon de relais-internet par montgolfières, Google Glass…).

Rassurer et attirer les investisseurs

Cette séparation en même temps qu’elle permet un allègement de l’organisation et offre une meilleure visibilité des autres activités qui, par le passé, étaient comme perdues dans l’ombre du Google vu sous l’angle du moteur de recherche, donne aussi une certaine assurance aux investisseurs qui, pour la plupart, estiment qu’une société qui embrasse trop de secteurs d’activités et de métiers court le gros risque de se disperser et de perdre de la vitesse et de la valeur parce qu’inefficace à la fin. Nous n’avons plus qu’à souhaiter la bienvenue à la nouvelle entité qui, déjà au soir de l’annonce, a provoqué un gain de plus de 5% au titre de Google à Wall Street.

Mercredi 19 Août 2015 La Rédaction