Vendredi 20 Septembre 2019

Rubrique Management

5 façons d’éviter le présentéisme au sein de votre entreprise

5 façons d’éviter le présentéisme au sein de votre entreprise

Contrairement à l’absentéisme facilement repérable, le présentéisme, qui est le fait pour un salarié d’être physiquement présent au travail sans être productif, l’est beaucoup moins. Ce phénomène qui ne permet pas de tirer le meilleur de l’employé engendre chaque année des coûts importants aux entreprises et doit donc être combattu. Voici 5 moyens simples pour y arriver !

1- Décelez au plus tôt les symptômes

Les gestionnaires de votre entreprise sont les mieux placés pour vous aider en ce qui concerne la prévention du présentéisme. En effet, ils connaissent bien mieux les employés et sont donc à même de déceler chez eux ces signes précurseurs. Au nombre de ces symptômes, on note un accroissement d’erreurs, une qualité de travail de plus en plus mauvaise, un changement d’humeur ou de comportement, des traits tirés, une grande tendance à la susceptibilité, le découragement, le repli sur soi, la colère, des heures de travail supplémentaires élevées,, etc. En tant qu’employeur, vous devez veiller à soutenir et fournir aux gestionnaires tous les outils dont il a besoin à travers des formations de sensibilisation au phénomène du présentéisme. Il est, par ailleurs, utile d’instaurer des mesures qui vont permettre de répartir équitablement les tâches et d’être pleinement à l’écoute des salariés.

2- Sensibilisez vos employés au phénomène

Parce que ce fléau n’est pas très connu du grand public et surtout des employés, il est important de procéder à des séances de sensibilisation, surtout pour réduire la pression sociale qui est, elle aussi, source de présentéisme. Les salariés doivent être en mesure de savoir s’ils se trouvent dans une situation de présentéisme et de connaître les conséquences néfastes que cela peut engendrer, non seulement pour eux en termes de bien-être physique et mental, mais également pour l’entreprise en ce qui concerne la baisse de productivité et les pertes financières. Il est primordial ici de leur faire sentir que vous leur faites confiance lorsqu’ils s’absentent de leur poste de travail pour des raisons de santé ou en cas de télétravail et qu’ils n’ont pas à se culpabiliser pour cela.

3- Instaurez un climat de travail propice au bien-être

On ne le dira jamais assez, un employé qui évolue dans un milieu où il n’est pas épanoui et ne se sent pas à l’aise aura d’énormes difficultés à être productif et sera donc beaucoup plus enclin à faire preuve de présentéisme. C’est pour cette raison que vous devez faire en sorte d’offrir à vos salariés un climat de travail des plus favorables, au sein duquel le travail ainsi que la santé sont idéalement mis en valeur. De même, faites en sorte que ce soit un climat dans lequel la communication entre employés et managers est de mise surtout que pour agir à l’endroit d’un employé qui présente des symptômes de présentéisme, il faudra démarrer par une bonne discussion. En outre, assurer le bien-être des employés passe également par la reconnaissance du travail qu’ils effectuent en leur offrant par exemple une augmentation de salaire ou un avancement de carrière. Vous pouvez aussi (si ce n’est pas déjà le cas) mettre en place au sein de votre structure le télétravail qui est réputé pour améliorer le bien-être.

4- Montrez l’exemple

La pression liée au présentéisme provient également des managers et des dirigeants. Beaucoup se trompent en pensant que plus leurs collaborateurs sont présents et semblent beaucoup travailler, plus ils sont productifs. Il faut plutôt privilégier la qualité à la quantité. Lorsque l’on en demande trop aux autres, on les stresse pour peu et on ne tire pas d’eux une meilleure efficacité. C’est pourquoi le manager doit servir d’exemple en consentant à ne pas tout le temps tout contrôler, à déléguer et à faire confiance, en ayant lui-même une vie en dehors de l’entreprise, en faisant preuve de vigilance vis-à-vis du salarié qui commencerait à s’investir de plus en plus, en ne rentrant pas tardivement… Il ne faut surtout pas hésiter à dire à ses subordonnés de ne pas attendre son départ pour quitter le bureau, mais de partir dès qu’ils ont évacué la tâche principale de la journée. Affichez surtout en tout temps une attitude décontractée et apaisée quant au temps de travail.

5- Revoir l’organisation du travail

Pour ne pas que le présentéisme se propage, mener une lutte contre la surcharge professionnelle en améliorant les conditions de travail des employés et en déployant des mesures susceptibles de leur permettre une gestion optimale de leurs horaires de travail, est une excellente solution. Comme mesures, vous pouvez établir des horaires fermes d’ouverture et de fermeture des locaux, interdire l’envoi de courriels ou de convocations après 18 heures, le vendredi en après-midi ainsi que le week-end, déterminer des plages horaires dédiées aux réunions (ni trop tôt ni trop tard), repenser les critères d’attribution des différentes primes telles que celles à la performance, etc.

Vendredi 21 Décembre 2018 La Rédaction