Mercredi 12 Décembre 2018

Rubrique Management

5 étapes pour construire une veille concurrentielle infaillible

5 étapes pour construire une veille concurrentielle infaillible

En proies à une compétition toujours plus rude et évoluant dans un milieu de plus en plus incertain, les entreprises ont tout a gagné à procéder à une veille concurrentielle afin d’améliorer les prises de décision et d’être toujours aussi compétitives. Mais, encore faut-il qu’elles réussissent à bien mettre en place cette veille. Voici donc 5 étapes clés pour construire une veille concurrentielle infaillible.

Identifier ce qui existe et les besoins de ses équipes

Une bonne veille concurrentielle débute au niveau même de l’entreprise en mettant à profit les informations que vous avez déjà à votre disposition et dont vous n’avez pas connaissance. La toute première chose à faire se résume donc à identifier les personnes qui, au sein de l’entreprise, recueillenr des données à propos des concurrents, ainsi que celles qui sont susceptibles d’exploiter la veille concurrentielle. Il peut s’agir des équipes commerciales, techniques ou encore de celles chargées des ressources humaines. Après l’identification des utilisateurs, il s’agira de faire ensemble un diagnostic en profondeur de ce dont ils ont besoin. De façon concrète, vous devez recueillir un certain nombre d’informations auprès des potentiels utilisateurs comme les données qu’il leur faut, l’usage qu’ils en font, etc. Par la suite, vous pourrez centraliser les données et procéder à l’identification des domaines des concurrents qui sont inexplorés et sur lesquels vous vous focaliserez.

Définir les concurrents à suivre

Pour analyser la concurrence, il faut déjà commencer par sélectionner vos concurrents, autrement dit, les sociétés auxquelles vous désirez comparer votre entreprise. Il faut alors que vous fassiez une liste exhaustive des structures qui visent votre marché et proposent des produits ou services similaires au vôtre. Une fois que vous avez établi cette liste, il va vous falloir la diviser en 3 catégories distinctes à savoir celle des concurrents directs (qui veulent atteindre la même cible que vous et offrent un produit ou un service identique au vôtre), celle des concurrents indirects (qui ne proposent pas le même produit ou service que vous, mais dont les offres satisfont les mêmes besoins que votre société) et celle des concurrents tertiaires (qui proposent des produits ou services autres que les vôtres, mais adressés à une même cible que vous).

Collecter les bonnes informations

Il est question ici de collecter les données qui ont été mises en avant au moment du recensement des besoins au niveau de vos équipes. Vous devez vous poser des questions-clés : quel genre de produits et/ou services vos concurrents proposent-ils ? Quels sont les prix et les offres promotionnelles auxquels ils consentent ? Auprès de quels fournisseurs s’approvisionnent-ils ? Quels sont les circuits de distribution qu’ils suivent et la zone géographique qu’ils couvrent ? De quelle manière leurs ressources humaines s’organisent-elles ? Quelle est leur capacité à produire ? De quelles ressources technologiques ou techniques disposent-ils ? Comment se portent leurs finances ? Ont-ils récemment décroché de nouveaux clients ? Y a t-il des articles de presse qui leur ont été consacrés. N’oubliez surtout pas que pour établir une comparaison entre la concurrence et vous, vous devez également répondre à ces questions en ce qui concerne votre société.

Dénicher les sources d’informations

Internet constitue un outil redoutablement efficace pour recueillir des informations à moindre coût et très facilement sur vos concurrents. Consultez tout d’abord les différents moteurs de recherche (Bing, Google, Yahoo, etc.) et les réseaux sociaux (Twitter, LinkedIn, Facebook, Pinterest…) en tapant simplement dans les barres de recherches le nom de l’entreprise de vos concurrents. Vous pouvez également vous servir d’outils de monitoring et consulter la presse en ligne et hors ligne, de même que les divers blogs d’entreprises, etc. Il ne sera pas non plus inutile de souscrire à un abonnement aux alertes Google afin d’être tenu au courant des actualités à propos de vos concurrents ou des mises à jour effectuées sur leurs sites web. Il existe également d’autres sources d’informations fiables comme les forums, les communautés d’internautes, les annuaires spécialisés qui fournissent des informations sur la situation administrative et financière des entreprises, les chambres de commerces, les brochures de ces entreprises concurrentes, etc.

Bien organiser les données collectées

Il est de la plus haute importance que vos collaborateurs sachent effectuer un classement des informations recueillies en fonction de critères précis, purement objectifs et validés par tous si vous ne voulez pas vous retrouver enseveli par une marée de documents sans grande valeur. De façon idéale, il faut classer les données compte tenu de l’intérêt qu’ils représentent pour l’entreprise et du caractère légitime de l’émetteur. Pour beaucoup plus de lisibilité, il est conseillé de centraliser les données dans une base de données ou un tableau analytique. Pensez à avoir de fréquentes rencontres avec ceux qui utilisent la veille pour vous assurer de ce que les données sont réellement exploitées dans l’ensemble de votre stratégie d’entreprise.

Jeudi 1 Novembre 2018 La Rédaction