Rubrique Management

5 conseils pour motiver vos équipes en période de crise

5 conseils pour motiver vos équipes en période de crise

Il n’est pas rare que les entreprises traversent des périodes de crise liées à divers facteurs comme la concurrence globalisée, extrême. Ces périodes ont tendance à affecter le moral des salariés qui se laissent souvent aller au découragement, précipitant ainsi l’entreprise dans l’abîme. Pouvoir les remotiver efficacement est donc capital. Voici 5 conseils qui vous y aideront !

1. Parler franchement

Au sein d’une équipe, l’une des choses à éviter est de laisser courir les bruits de couloir et les non-dits qui créent la confusion et les incompréhensions. Tout particulièrement pendant les périodes de crise, ce qu’on appelle le « syndrome du bunker » qui qualifie le fait que le dirigeant s’enferme dans un mutisme et qu’il décide de ne plus communiquer, a très souvent des conséquences ravageuses. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire que ce dernier soit présent, qu’il instaure un véritable dialogue et qu’il prenne régulièrement la température au niveau des équipes. Quel que soit ce qui arrive, il est souhaitable de tenir les collaborateurs informés sur la situation dans laquelle se trouve l’entreprise, en toute transparence et honnêteté. Un manager qui communique en toute franchise et montre qu’il est conscient de tous les problèmes, atteste de son leadership et prouve sa profonde volonté d’emmener l’équipage à reprendre le gouvernail. Parler vrai permet également d’exposer les perspectives qui se présentent à l’entreprise afin de donner une certaine visibilité sur le futur de la structure.

2. Réajuster les objectifs

En période de crise, il n’est pas évident de rester focalisé sur les objectifs définis au cours des périodes de bonne croissance. De ce fait, il vaut parfois mieux avoir des ambitions modestes, mettre les chantiers importants pour plus tard ou encourager le « quick win ». Il faut également capitaliser les tous premiers succès, aussi minces qu’ils puissent êtres. En général, les collaborateurs se sentent plus motivés lorsqu’ils ont une tâche principale à effectuer sur le court terme, hebdomadairement ou mensuellement, plutôt que lorsqu’ils doivent atteindre des objectifs par trimestre voir annuellement. Peu importe la stratégie adoptée, le plus important est d’éviter de fixer des objectifs peu clairs, changeants ou très peu réalistes, mais de faire en sorte que les axes de travail soient précis et lisibles.

3. Valoriser les collaborateurs

Des facteurs de motivation qui ne coûtent absolument rien sont la reconnaissance et les encouragements. Un simple « merci » ou encore un « bravo » sont certes de simples mots, mais des mots qui ont un immense impact sur les personnes à qui ils sont adressés. Il n’y a pas moyen plus efficace de mettre en valeur ses collaborateurs et de les inciter à toujours se donner plus. C’est une façon assez positive d’exposer les choses. Un autre levier de motivation et de valorisation de ses collaborateurs consiste à leur confier plus de responsabilités et à leur laisser certaines initiatives. Certains responsables vont jusqu’à offrir des formations à leurs salariés, afin que ceux-ci développent de nouvelles aptitudes et compétences ou leur proposer un « Cafeteria Plan » qui leur laisse le choix de personnaliser un certain nombre d’avantages que propose l’entreprise. Le « Cafeteria Plan » est assez valorisant parce qu’il joue essentiellement sur la reconnaissance de l’employé en tant qu’individu à part entière, reconnaissance qui est un besoin profond au même titre que manger ou dormir.

4. Diffuser de l’énergie positive

Il est vraiment difficile de retrouver le cap lorsque l’équipage se laisse abattre par la fatalité. C’est là que le manager a plus que jamais un rôle déterminant à jouer. Il se doit d’insuffler aux collaborateurs l’élan et la motivation nécessaires, afin que chacun d’eux s’associe au projet de l’entreprise et évolue de concert avec elle. L’énergie est de nature communicative et demeure la meilleure défense face à l’indécision et l’immobilisme. Dans ce cas, il est important d’afficher une attitude réellement déterminée, d’avoir un discours des plus volontaires et de transmettre aux équipes une image constructive qui laisse entrevoir plusieurs perspectives.

5. Rebondir

Une situation de crise donne souvent lieu à de nouvelles opportunités pour la structure et procure aux salariés un regain de motivation. Pendant ces périodes tendues, on note très souvent quelques améliorations dans la poursuite des objectifs ou en ce qui concerne la productivité, mais également un retour aux basiques et à l’essentiel. La nécessité de chaque fois s’adapter conduit souvent le dirigeant et toutes ses équipes à penser à développer de nouvelles compétences ou même d’autres manières de travailler, ainsi qu’à prendre un certain nombre d’initiatives qui laissent libre cours à la créativité et aux innovations. Ainsi, certains miseront sur le département Recherches & Développement, pendant que d’autres repenseront leurs process en profondeur. Ce sont autant d’orientations nouvelles qui permettront aux différentes équipes de trouver à nouveau une véritable cohésion et de reprendre pleinement confiance en ce que réserve l’avenir.

Jeudi 29 Novembre 2018 La Rédaction