Lundi 18 Décembre 2017
Rubrique Entreprises

Twitter : L'oiseau bleu semble avoir du plomb dans l'aile au deuxième trimestre

Twitter : L'oiseau bleu semble avoir du plomb dans l'aile au deuxième trimestre
Le nombre de ses abonnés actifs a stagné au cours du deuxième trimestre. La sanction est donc tombée pour Twitter : l’application a perdu 10% de sa valeur boursière. Twitter semble avoir vraiment du mal à sortir la tête de l’eau face à ses concurrents directs que sont Snaptchat et surtout Facebook.

Twitter toujours en difficulté

Il faut dire que le fait que l’application Twitter arrive à garder dans son giron les plus grandes célébrités du monde ne l’aide pas pour autant à sortir de l’oeil du cyclone généré par ses concurrents. « Si on ne peut pas augmenter ce nombre mensuel quand le président des Etats-Unis 'tweete’ tous les jours, alors je me demande bien ce qu'il faut faire », a notamment fait entendre Michael Nathanson de MoffettNathanson Research. 
 
Les chiffres publiés révèlent que ce sont 328 millions d’abonnés qui sont restés actifs sur la période d’avril à juin. Or, la société de gestion de données financières FactSet espérait un minimum de 328,8 millions d’abonnés. Pourtant au premier trimestre, Twitter avait su rendre actifs un surplus de 9 millions d’abonnés. Ajoutons aussi que le fait que le site ait investi des sommes faramineuses dans son option de diffusion de flux vidéo en direct ne semble pas avoir fortement aidé à renverser la vapeur.

Des chiffres inquiétants

Certains évènements pourraient bien expliquer cet état de choses. On note entre autres la perte du contrat de diffusion de la NFL en avril passé. Le contrat est allé à un autre concurrent qui gagne de plus en plus de place, il s’agit d’Amazon. Ainsi, en même temps que le nombre d’abonnés actifs est descendu de 70 millions à 69 millions, les pertes sont chiffrées à 55 millions de dollars soit un taux de 4,7%. Pour ce qui concerne le chiffre d’affaires dans le secteur de la publicité, un des piliers qui maintiennent encore Twitter en place sur le web, il a reculé de 8 %, soit un impact financier de 489 millions de dollars. 
 
« Tant que Twitter ne renouera pas avec une croissance de son chiffre d'affaires, nous pensons que les annonceurs alloueront leurs budgets à des plateformes qui permettent de mieux viser, atteindre et mesurer (leur cible) », mentionnait Michael Pachter de chez Wedbush dans l’une de ses publications. Les pertes nettes sont ainsi calculées et évaluées à 116 millions de dollars, soit 16 cents par action, ce qui équivaut à 1 cent de plus que le trimestre passé. C’est en 2013 que Twitter est entré en bourse et c’est sa deuxième baisse de performance. Le chiffre d’affaires est en baisse de 4,7 % soit de 573,9 millions de dollars.
Il n'y a plus qu'à espérer que ce trimestre-ci apporte un nouveau souffle à l’oiseau bleu.
Visiteur
  Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.