Jeudi 23 Novembre 2017
Rubrique Entreprises

Qualcomm assigne une nouvelle fois Apple en justice

Qualcomm assigne une nouvelle fois Apple en justice
Apple et Qualcomm multiplient les épisodes de leur feuilleton judiciaire. Une nouvelle plainte a été déposée au tribunal de San Diego. Qualcomm y accuse la firme à la pomme d’avoir eu illégalement accès au code source d’un de ses logiciels et de l’exploiter sans payer dans ses nouvelles productions.

Un modem haut débit d’Intel mis en cause

La plainte actuelle porte sur les modems à haut débit d’Intel que la marque à la pomme a intégré dans ses derniers téléphones, en l’occurrence l’iPhone 7. Selon les allégations de Qualcomm, les modems haut débit fabriqués par Intel et qui sont intégrés aux iPhones sont une copie de son logiciel. C’est pour cette raison que Qualcomm a assigné une nouvelle fois Apple en justice et réclame des dommages et intérêts. Une nouvelle procédure judiciaire qui porte sur l’exploitation de brevet.

En juillet dernier, Qualcomm avait déjà déposé une plainte devant les tribunaux de Munich et de Mannheim en Allemagne pour la même accusation : violation de brevet. De son côté, Apple accuse Qualcomm de le faire payer trop cher pour l’exploitation de technologies qui ne sont pas vraiment utiles pour le fonctionnement des smartphones. Mais Qualcomm ne l’entend pas vraiment de cette oreille. Selon elle, sa technologie est au cœur même de l’iPhone. « Qualcomm souhaite obtenir des dommages et intérêts pour l'importation et la vente d'iPhone en Allemagne car Apple continue d'y utiliser la technologie de Qualcomm, tout en refusant de la payer », avait laissé entendre le Vice-président exécutif de Qualcomm, Don Rosenberg.

Des décisions de justice attendues aux États-Unis et en Europe

Ce sont donc les deux entreprises qui ont déposé des plaintes dans les tribunaux. Il faut aussi souligner que l’opinion publique s’attendait une à un règlement à l’amiable surtout après les déclarations de Steve Mollenkopf, directeur général de Qualcomm. « Au fond, c'est vraiment une question de prix... celui qu'il faut payer pour la technologie », avait-il affirmé. Mais visiblement il n’en sera pas ainsi puisqu’une nouvelle plainte vient de tomber sur la table.

Les relatons semblent véritablement se détériorer entre les deux constructeurs. Et selon Reuters, il se pourrait d’ailleurs qu’Apple mette un terme à l’exploitation des puces de Qualcomm d’ici à l’an prochain. Il est attendu que la décision de justice concernant les plaintes déposées en Allemagne soit connue d’ici à un an. Une durée plutôt moyenne quand on considère la portée de l’affaire. Qualcomm étant une entreprise allemande, elle pourrait être favorisée par le besoin des autorités allemandes d’en découdre avec ce type de dossier. Il semblerait en outre que Qualcomm a réclamé que soit interdite l’importation vers l'Allemagne d’iPhones provenant de la Chine.

 

Visiteur
  Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.