Jeudi 30 Mars 2017
Rubrique Entreprises

E-commerce : Alibaba rachète Moneygram

E-commerce : Alibaba rachète Moneygram
Déjà en position favorite dans le domaine de la technologie financière, ANT Financial Services Group, une filiale d’Alibaba Holding Group, vient de faire un grand pas au plan international. Le groupe vient d’acquérir l’américain MoneyGram, un des leaders et concurrent direct de Western Union dans le secteur du transfert de fonds.

L’opération est toujours en cours

La transaction n’est certes pas encore complète, mais il est annoncé que cela se fera idéalement au cours de la seconde moitié de l’année. Pour le groupe ANT, cette nouvelle acquisition lui permettra de mieux juguler la rude concurrence que lui impose son compatriote chinois Wechat. Alibaba du groupe ANT reste confronté aux réticences du gouvernement américain pour tout ce qui provient de Chine. Et ce n’est pas la première fois que ce genre de projet est sujet à leur antipathie. Mais il faut espérer que les choses ne se déroulent pas de la même façon cette fois-ci, puisque le président américain, Donald Trump, a reçu Jack Ma, le fondateur d’Alibaba. Jeudi dernier, l’action de MoneyGram en bourse avait grimpé de 8,75%, soit 12,92 dollars. Pour concrétiser l’achat, ANT a dû mettre la main à la poche en déboursant par action 13,25 dollars, pour une revalorisation de 11,5%. Au total, ce sont donc 880 millions de dollars qui ont été payés pour l’acquisition de MoneyGram.

Les points forts de MoneyGram

Lorsque l’on prend en considération les caractéristiques commerciales de MoneyGram, les avantages et les stratégies qu’elle pourra offrir à ANT sont multiples et divers. La société est présente dans plus de 200 pays dans le monde. Elle compte plus de 350 000 points de vente et est basée dans l’Etat de Dallas aux USA. Ce sont là quelques points sur lesquels ANT devrait pouvoir s’appuyer pour apporter un peu plus de facilités de paiement à ses clients, eux aussi éparpillés dans le monde, avec la base d’ANT en Chine. En avril 2016, c’était déjà une somme de 4,5 milliards de dollars qui avait été levée, et qui avait porté le capital de la société à 60 milliards de dollars.

Atteindre un plus grand marché à l’international

Le groupe ANT ne compte pas s'arrêter à de la simple concurrence face à son compatriote Wechat. L’objectif de la société, c’est aussi le marché international sur lequel il compte bien s’imposer. Un peu avant de faire cette acquisition, ANT avait procédé à l’achat d’EyeVerify. Cette société est reconnue pour avoir commercialisé un système de vérification optique en usage dans les banques aux Etats-Unis. Conformément à la politique de l’America First de Donald Trump, il se pourrait bien que la procédure d’acquisition en soit facilitée, étant donné que les investissements opérés par Alibaba ne sont pas en direction de la Chine, mais des Etats-Unis.

Visiteur
  Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.