Lundi 29 Mai 2017
Rubrique Entreprises

Coca-Cola réajuste ses prévisions de marge bénéficiaire pour 2017

Coca-Cola réajuste ses prévisions de marge bénéficiaire pour 2017
Coca-Cola a annoncé une révision à la baisse de ses prévisions pour 2017. Une réduction de prévision qui relève plus d’une stratégie commerciale que d’une crise. Mais n’empêche que les effets se sont fait rapidement ressentir jusque dans la valeur des actions en bourse.

Face à une baisse de demande en Amérique du Nord

La marque a fait savoir la semaine dernière qu’elle opérait une réduction de ses prévisions. Selon les raisons évoquées, il y a une baisse de la demande en boissons gazeuses qui commence par prendre effet en Amérique du Nord. Hors, Coca-Cola y mène aussi une activité d’embouteillage de boisson. Donc, pour faire face à cette nouvelle donnée, la société a tout simplement abandonné l’embouteillage pour se consacrer essentiellement à la fourniture en boisson de cette zone commerciale. Coca-Cola a également fait savoir que cette activité d’embouteillage n’est pour autant abandonnée, car elle sera refranchisée au niveau des Etats-Unis. C’en est là aussi une nouvelle donnée commerciale avec laquelle il va falloir composer, puisque si les revenus ont été revus à la baisse, cela veut aussi dire que la marge de manouvre financière de la société le sera aussi. Or, refranchiser une activité d’un territoire à un autre a un coût.

Des chiffres en baisse malgré tout

Comme il fallait s’y attendre, la valeur des actions de Coca-Cola en a accusé le coup. Elle a baissé de 2,16%. Selon les analystes, le bénéfice par action sera de 1,97 dollar pour le cours de cette année, un peu au-dessus de celui enregistré l’année écoulée, qui était de 1,91 dollar. Mais ce n’est pas pour autant que Coca-Cola se porte si bien. Le bénéfice net, en raison de ce réajustement est tombé à 550 millions de dollars en prévision, alors qu’en 2016 il était de 1,24 milliard de dollars. Et à cela, il faut ajouter les frais liés à la refranchise de l’activité d’embouteillage. Ces frais sont estimés à 919 millions de dollars. Ni bien, ni vraiment mal, c’est le moins que l’on puisse dire de Coca-Cola qui maintient toujours le cap. Des pertes seront encaissées à tous les coups, mais le plus gros vendeur de boissons non alcoolisées au monde n’en ressentira pas pour autant avec le vertige. Son chiffre d’affaires en 2016 était de 9,41 milliards de dollars, un peu au-dessus de ce que les analystes avaient annoncés et qui plafonnait à 9,13 milliards de dollars. Mais il faudra quand même spécifier qu’une bonne partie de ces ventes a été opérée en Amérique du Nord, son marché favori. En Amérique latine par contre, Coca-Cola a observé une baisse de ses ventes de 1%. La raison qui été évoquée pour expliquer ce fait est l’inflation.

Visiteur
  Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.