Vendredi 23 Février 2018
Rubrique Entreprises

Après un bilan positif en 2017, Volvo revoit ses objectifs à la hausse pour 2018

Après un bilan positif en 2017, Volvo revoit ses objectifs à la hausse pour 2018
Le fabricant de poids lourds suédois, Volvo, a pris la décision de revoir à la hausse ses objectifs concernant les ventes de ses véhicules pour 2018. Cela fait suite à une publication de ses résultats qui indiquent une progression de 30% de son bénéfice brut au cours du quatrième trimestre de l’année 2017.

Le groupe Volvo a connu un quatrième trimestre faste en 2017…

Au lieu d’une prévision de 15% de progression faite par la majorité des analystes, le constructeur automobile suédois a confié qu’en 2017 les commandes reçues pour les camions de marques Volvo, Renault, UD Trucks et Mack ont plutôt augmenté d’un taux de 29%.

Au cours de l’année 2017, les ventes de la société Volvo ont connu une hausse sur tous les continents. Cette hausse s’étend aux principaux domaines du conglomérat. Ainsi, la vente de camions a augmenté de 8%. Au niveau des engins de construction, il y a eu un bond de 31%. Sur le marché des bus, les ventes ont progressé de 3%. Volvo Penta, la filiale du groupe qui se spécialise dans la construction des moteurs marins et industriels, a enregistré une hausse de 12,4% de ses ventes.

Tout ceci a conduit à un chiffre d’affaires record de près de 334 milliards sur l’année 2017. Cela représente une progression de 11% comparée au chiffre d’affaires de l’année 2016. Selon Martin Lundstedt, PDG de Volvo, il s’agit du chiffre d’affaires « le plus élevé de l’histoire » du groupe suédois. Au sujet des performances de l'entreprise, il a également déclaré : « Nous avons également amélioré notre rentabilité avec une marge opérationnelle de 9,1%. »

… Et revoit ses objectifs 2018 à la hausse

Avec des résultats aussi rejouissants, le groupe Volvo a revu ses prévisions de ventes à la hausse en ce qui concerne l’année en cours. Cela concerne notamment les ventes de sa branche camions au niveau des marchés européens, nord-américain, brésilien et indien. Pour ce qui concerne la branche des engins de construction, Volvo a également revu ses prévisions à la hausse sur les marchés européen, nord-américain et chinois.

Martin Lundstedt, le dirigeant de Volvo, dans un communiqué, a déclaré à ce sujet : « La plupart des marchés de camions sont à des niveaux élevés ou tendent à croître. » Il a également renchéri : « En Europe, l‘environnement favorable au fret, les prix bas des carburants et les taux d‘intérêt faibles contribuent à soutenir la rentabilité de nos clients et leur demande pour nos camions. »

Au début de cette année 2018, la filiale Volvo Trucks du groupe avait annoncé qu’elle comptait mettre des camions de livraison électriques sur le contient Européen en 2019.

Visiteur
  Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.