Lundi 18 Décembre 2017
Rubrique Entreprises

Allemagne : Le secteur de l’automobile va connaître une pénurie de métaux

Allemagne : Le secteur de l’automobile va connaître une pénurie de métaux
Selon plusieurs sources concordantes, certains éléments indispensables à la fabrication de batteries pour les véhicules électriques sont de moins en moins disponibles sur le marché allemand. Les constructeurs de Berlin ont, pour la plupart, pris la décision de se tourner vers la fabrication de véhicules moins polluants, fonctionnant sur batterie.

Comment anticiper la pénurie ?

Les métaux concernés sont le graphite, le lithium, le manganèse ou encore le cobalt. Selon Matthias Watcher de la BDI, une insuffisance de ces matériaux empêcherait les allemands de produire des technologies entièrement fabriqués en Allemagne et par des allemands. Ce qui pourrait porter atteinte au concept du « made in Germany » qui est si cher aux allemands. « Le risque de goulots d’étranglement dans la chaîne d‘approvisionnement des matières premières s‘accroît parce que la demande augmente plus vite que les capacités de production », a expliqué Matthias Watcher.

Dans cette vague d’incertitude, c’est la marque Volkswagen qui a publié un plan établi sur un terme relativement long.  Le plan ainsi élaboré coûterait plus de 34 milliards d’euros et s’étalerait sur cinq ans. Il a pour objectif de remplir les réserves en matériaux indispensables à la fabrication de batteries dans le but de contrer la pénurie. Pour le moment, la marque qui semble avoir réalisé plus de prouesses dans le domaine des voitures électriques est Tesla, et cette annonce de pénurie risque de creuser encore plus l’écart entre elle et les autres.

Mais on apprend aussi que certaines sociétés ont anticipé la pénurie de matériaux d’une autre façon. Par exemple, Umicore, la société belge et l’américaine Retriev Technologies se sont tout simplement lancées dans le recyclage de matériaux contenus dans les anciennes batteries. Une solution économique, mais aussi moins polluante.

Une course pour l’horizon 2020

Parmi les marques de voitures allemandes qui se sont lancées dans la production de voitures électriques, il y a Mercedes. En effet, celle-ci se fixe 2022 comme date butoir pour mettre sur le marché au moins une version électrique de chacun de ses modèles de véhicules déjà en circulation. Une course dans laquelle BMW, l’autre géant de l’automobile allemand, compte bien se lancer aussi. 

C’est une production de masse qui a été annoncée pour 2020 chez elle. Une production de voitures électriques à l’échelle européenne. Mais il s’agira d’abord de voitures hybrides. La marque précise à cet effet que seulement 12 modèles de véhicules seront totalement électriques, et que pour que cette gamme soit disponible sur le marché, il faudra tout de même attendre 2025.

Visiteur
  Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.